Championnat du Monde F1

Le 01/01/2022

(source f1h2o-com)

H2O Racing accueille à nouveau Victory Team dans le championnat du monde F1H2O.

L’équipe basée à Dubaï participera à la saison 2023, qui débutera le 24 février à Toba Lake en Indonésie, avec Erik Stark et Ahmed Fahim.

Le 28/12/2022

(source Marit Stromoy – Racing)

Le Stromoy Racing a confirmé ses 2 pilotes pour la saison 2023:

-Marit Stromoy

-Bartek Marszalek

Le 21/12/2022

Photos de Sharjah

Le 20/12/2022

Photos de Sharjah

Le 19/12/2022

Photos de Sharjah

Le 19/12/2022

(source F1H2O World Championship)

Alec Weckstrom a été désigné Rookie de l’année

Le 19/12/2022

(source Alexandre Bourgeot)

Problème sur un injecteur pour Alexandre Bourgeot lors du tour de chauffe, il terminera quand même la course

Le 18/12/2022

Photos de Sharjah

Le 18/12/2022

(source F1H2O World Championship)

Le pilote français de la CTIC Philippe Chiappe a annocé qu’il prendrait sa retraite de F1H2O à la fin de cette saison

Le 18/12/2022

(source Comparato Racing)

Parti de la 8e place, Alberto Comparato a terminé 3e de la seconde course de Sharjah

Le 18/12/2022

(source Sami Seliö)

Le bateau est cassé donc Sami Seliö n’a pas pu prendre le départ de la seconde course de Sharjah

Le 18/12/2022

(source Bartek Marszalek)

Bartek Marszalek a terminé 2ème aujourd’hui lors de la seconde course de Sharjah

Le 18/12/2022

(source f1h2o-com)

Philippe Chiappe, pilote du China CTIC, a remporté la victoire lors de sa toute dernière course dans un palpitant Grand Prix Road to Sharjah du Moyen-Orient lors du « Showdown Sunday » sur Khaled Lagoon.

Mais, malgré la destruction de son DAC lors d’une collision spectaculaire avec son coéquipier et rival pour le titre Thani Al-Qemzi, Shaun Torrente de l’équipe d’Abu Dhabi a remporté un troisième titre mondial à ajouter à ses victoires en 2018 et 2019, après l’expulsion de Jonas Andersson de l’équipe de Suède. de la course en tête avec des problèmes techniques à 10 tours de l’arrivée de la course de 38 tours.

Chiappe a pris la tête quand Andersson a abandonné et a atteint le drapeau à damier avec 2,73 secondes d’avance sur le Polonais Bartek Marszalek, le jeune Italien Alberto Comparato confirmant la dernière place sur le podium. Après avoir annoncé sa retraite de la compétition de haut vol avant le week-end de course, ce succès a marqué la 10e victoire en carrière de Chiappe en GP et sa première depuis Abu Dhabi en 2017 dans une carrière de 23 ans au sommet du sport.

Chiappe a déclaré : « C’était une journée spéciale et une émotion particulière avec moi avec la dernière course et la victoire. C’est un rêve. C’est un haut niveau dans mon histoire. C’est une sensation fantastique de finir la saison avec cette victoire. J’ai commencé à Sharjah il y a 23 ans, ma première course, et ma dernière course était à Sharjah et j’ai gagné la course. C’est une journée parfaite et je suis très content pour l’équipe. C’est la fin de l’histoire pour ma carrière mais c’est une bonne journée !

Seuls huit des 18 pilotes ont terminé la course palpitante : Alec Weckström de Gillman Racing a décroché le prestigieux prix de « Rookie of the Year » après avoir terminé quatrième, le Finlandais Kalle Viippo a terminé cinquième, Cédric Deguisne et Alexandre Bourgeot de Maverick Racing ont été classés sixième et huitième et recrue Ben Jelf de l’équipe F1 Atlantic a décroché ses premiers points au Championnat du monde pour avoir terminé une excellente septième place.

La catastrophe a frappé les deux pilotes de l’équipe d’Abu Dhabi au 10e tour lorsque Torrente a eu un rapprochement spectaculaire avec Marszalek et a été durement touché par derrière par Thani Al-Qemzi, l’incident mettant fin au rêve de titre de ce dernier et signifiant que les espoirs de Torrente dépendaient de savoir si Andersson a terminé la course en dessous de la septième place. Torrente avait déjà remporté un premier trophée UIM F12H2O Pole Position dans la matinée et la mort cruelle d’Andersson a offert à l’Américain le titre mondial quelques minutes plus tard.

Un nouveau champion du monde ému, Torrente, a déclaré : « La raison pour laquelle je suis très ému, c’est que nous avons eu une chute aujourd’hui. Bartek ne l’a pas fait exprès. C’était une erreur. Je me suis écrasé et Thani a été pris dans l’accident. Honnêtement, j’étais à cinq pieds d’être à l’hôpital. À cinq pieds de ne pas rester ici à te parler, pas de champion du monde, rien. Et maintenant ça va et je suis champion du monde !

Seuls 16 des 18 bateaux se sont alignés au ponton de départ après que le double champion du monde Sami Selio a confirmé que son bateau avait été endommagé lors de la séance de qualification et que le Finlandais ne pourrait pas prendre le départ de la course depuis la quatrième position. Son abandon a propulsé Al-Qemzi à la sixième place sur la grille.

« Bateau cassé, donc aucune chance de courir », a admis Selio abattu. « Nous n’abandonnons jamais mais maintenant nous ne pouvons rien faire. Bravo pour Ferdinand maintenant. La chose positive est que les deux bateaux de l’équipe étaient dans les six premiers lors des qualifications.

Alec Weckström et Marit Strømøy se sont plaints d’un manque de puissance pendant la course du matin et Strømøy a également choisi de ne pas prendre le départ de la course.

Chiappe s’est aligné devant Andersson, Torrente, Marszalek, Zandbergen et Al-Qemzi pour le titre décisif. Andersson a pris un superbe départ et a réussi à dépasser Chiappe et à s’emparer de la tête dans la première bouée de virage. Le Suédois a commencé à étendre son avance dans les premiers virages, alors que Chiappe, Marszalek et Torrente occupaient les places mineures au classement et Al-Qemzi conservait la sixième place derrière Ferdinand Zandbergen. Paolo Longhi n’a pas pris le départ.

À la fin du troisième tour, l’avance d’Andersson était de 4,92 secondes et Torrente était à 10,03 secondes du leader. Filip Roms s’est retiré de la course après un seul tour avec des problèmes de moteur, laissant 14 bateaux dans la course de 38 tours. Mais la course a été signalée par un drapeau jaune au sixième tour alors que le bateau Gillman Racing a été retiré du parcours.

L’avantage durement gagné d’Andersson a été annulé et le Suédois a dû recommencer à prendre une avance lorsque l’action a repris avec un drapeau vert au neuvième tour. Alors qu’Andersson s’éloignait du redémarrage, il y a eu un rassemblement spectaculaire de l’autre côté du parcours. Torrente a rencontré Marszalek et Al-Qemzi est immédiatement entré en collision avec l’épave du DAC de son coéquipier. La course a de nouveau été immédiatement signalée par un drapeau jaune, les espoirs de titre mondial d’Al-Qemzi étant en ruine et la mince chance de Torrente dépendant du fait qu’Andersson ne termine pas plus haut que septième.

La course reprend au 13e tour et Andersson maintient son avantage sur Chiappe, Marszalek, Zandbergen, Comparato et Weckström. Le pilote Team Sweden a mené de 3,71 secondes sur 17 tours, mais la course a de nouveau été signalée par un drapeau jaune lorsque Zandbergen a fait rouler son bateau Sharjah Team et a mis fin au rêve de l’équipe hôte de remporter la dernière course de la saison. Sa disparition a offert le titre de « recrue de l’année » à Weckström.

Le drapeau vert est à nouveau levé au 21e tour. Une fois de plus, Andersson prend un bon départ et commence à se dégager de Chiappe, Marszalek et du jeune Comparato. La marge de tête était de 3,12 secondes après le 23e tour et avait grimpé à 5,09 secondes avec 11 tours de course restants. Morin était aligné sur le même tour et la disparition du Français propulsait Deguisne et Jelf aux huitième et neuvième positions.

Mais il y a eu un drame de l’autre côté de la course quand Andersson a rencontré des problèmes mécaniques et a chuté au classement, ses problèmes cruels donnant la tête de la course à Chiappe de Marszalek et Comparato. Malheureusement, le Suédois n’a pas pu continuer et s’est retiré après 28 tours, tandis que Duarte Benavente de l’équipe F1 Atlantic a été expulsé à cause de problèmes techniques au 35e tour.

Chiappe avait annoncé son abandon avant le week-end de course et ce fut un moment fatidique lorsque le Français a franchi l’arrivée pour remporter une deuxième victoire à Sharjah, sa première venue en 2014. Marszalek a terminé deuxième et Comparato troisième. Mais les montagnes russes émotionnelles de Torrente se sont terminées par un large sourire, un bateau gravement endommagé et un troisième titre mondial en cinq ans.

Grand Prix du Moyen-Orient Road to Sharjah 2022 – résultat :

1. Phillipe Chiappe (FRA) China CTIC Team 38 tours

2. Bartek Marszalek (POL) Équipe Strømøy Racing F1H2O @ 2,73 secondes

3. Alberto Comparato (ITA) Comparato F1 @ 17,48 secondes

4. Alec Weckström (FIN) Gillman Racing @ 23,57 secondes

5. Kalle Viippo (FIN) Équipe de Suède à 28,90 secondes

6. Cédric Deguisne (FRA) Maverick Racing @ 50,17 secondes

7. Ben Jelf (GBR) F1 Atlantic Team à 2 tours de retard

8. Alexandre Bourgeot (FRA) Maverick Racing à 2 tours de retard

Duarte Benavente (POR) F1 Atlantic Team DNF

Jonas Andersson (SWE) Equipe Suède DNF

Peter Morin (FRA) China CTIC Team DNF

Ferdinand Zandbergen (NLD) Équipe de Sharjah DNF

Thani Al-Qemzi (EAU) Team Abu Dhabi DNF

Shaun Torrente (États-Unis) Équipe Abu Dhabi DNF

Filip Roms (FIN) Gillman Racing DNF

Paulo Longhi (ITA) Comparatif F1 DNS

Marit Strømøy (NOR) DNS de l’équipe Strømøy Racing F1H2O

Sami Selio (FIN) DNS de l’équipe de Sharjah

Championnat du Monde UIM F1H2O 2022 – classement final :

1. Shaun Torrente (États-Unis) Équipe Abu Dhabi