Championnat du Monde F1

Le 04/10/2022

(source f1h2o)

H2O Racing, Promoteur et organisateur du Championnat du Monde UIM F1H2O confirme la quatrième manche du Championnat 2022 du Grand Prix d’Italie UIM F1H2O de la Région Sardaigne qui se déroulera à Olbia (Italie) du 14 au 16 octobre. 

Un mois seulement après la dernière manche du Championnat du Monde UIM-ABP d’Aquabike, Olbia accueillera pour la première fois un Grand Prix de F1H20.

C’est la onzième fois que F1H2O est hébergé en Sardaigne.

« C’était en 1994 lorsque nous sommes arrivés en Sardaigne avec le Championnat du Monde F1H2O – a déclaré Nicolò di San Germano, fondateur de H2O Racing – et ce fut un tel succès que l’événement a duré dix ans de plus. 

Les trois premiers ont eu lieu des années consécutives de 1994 à 1996 dans le pittoresque Porto Cervo. Puis l’attention s’est tournée vers le sud de la Sardaigne avec l’ajout d’un nouveau lieu dans l’ancienne ville de Cagliari en 1998. 

Alors après les dix courses précédentes dans deux endroits différents c’est avec un immense plaisir que nous revoilà sur cette île que j’aime tant !

Et maintenant, pour la première fois dans l’histoire du championnat, le peloton de pilotes de trois continents différents et de dix nations différentes se prépare à courir ici dans la belle Olbia pour le Grand Prix d’Italie de la Région Sardegna, marquant la première fois en 18 longues années que nous sommes revenus à cet endroit spécial.

Je tiens à remercier profondément la Région Sardaigne et plus particulièrement l’assesseur au tourisme Gianni Chessa pour la confiance qu’il nous a accordée et pour le grand soutien qu’il nous a apporté, grâce au maire d’Olbia Settimo Nizzi et à l’assesseur au tourisme Marco Balata avec qui nous avons depuis quelques années un partenariat bien réussi dans le championnat du monde d’Aquabike.

Avec la collaboration continue avec la FIM, la Fédération italienne de bateaux à moteur, j’espère que ce sera la première d’une longue série de courses en Sardaigne qui amènera cette belle île au sommet du monde des bateaux à moteur ».

« C’est avec grand plaisir que la Fédération italienne de bateaux à moteur et F1H2O ramènent le Championnat du monde F1H2O en Italie avec le Grand Prix d’Italie de la Région Sardegna, quatrième manche du Championnat – a déclaré Vincenzo Iaconianni, président de la FIM (Fédération italienne de bateaux à moteur) – Après les précédents et réussis Grands Prix de Porto Cervo et de Cagliari, la série phare internationale de courses de bateaux à moteur sur circuit côtier monoplace sera accueillie cette année à Olbia, dans ce qui devrait être une course stimulante et passionnante. Je suis sûr que l’incroyable puissance des catamarans, ainsi que la parfaite organisation et la beauté des lieux offriront un spectacle extraordinaire aux spectateurs d’Olbia et du monde entier ».

La première action sur le circuit le long du Molo Brin à Olbia aura lieu vendredi avec une séance d’essais libres supplémentaire à 15h00 [heure locale]. Une deuxième séance d’essais le samedi matin est suivie des qualifications officielles à 15h00, avec la dernière séance d’essais le dimanche matin et le Grand Prix d’Italie UIM F1H2O de la Région Sardegna à 15h00 précédé comme d’habitude par Lap Parade.

Le 03/10/2022

Photos de San Nazzaro

Le 02/10/2022

Photos de San Nazzaro

Le 01/10/2022

Photos de San Nazzaro

Photos de San Nazzaro

Le 29/09/2022

Photos de San Nazzaro

Le 28/09/2022

Photos de San Nazzaro

Le 28/09/2022

(source f1h2o-com)

le promoteur mondial du championnat du monde UIM-FH2O, en collaboration avec Injourney et le gouvernement indonésien, est très heureux de confirmer que la manche d’ouverture de la saison 2023 se tiendra en Indonésie.

La nouvelle que l’Indonésie accueillera une manche de la série internationale de bateaux à moteur la plus célèbre au monde pour la première fois dans l’histoire du sport a été annoncée lors de la conférence de presse d’hier qui s’est tenue à Jakarta, le Grand Prix d’Indonésie devant avoir lieu au lac Toba. du 24 au 26 février.

Non seulement l’Indonésie accueillera pour la première fois un grand Prix de F1H2O mais ce sera aussi la toute première fois que la F1H2O courra dans un Lac Volcanique : plus précisément un « super-volcan » comme l’appellent les experts.

Le lac Toba est une merveille naturelle extraordinaire du monde : c’est un immense lac volcanique formé par une gigantesque éruption volcanique il y a quelque 70 000 ans, c’est probablement la plus grande calder résurgente.

Cet énorme lac de cratère se compose d’une île presque de la taille de Singapour en son centre. Avec plus de 1 145 km2 et une profondeur de 450 mètres, le lac Toba ressemble en fait plus à un océan. C’est le plus grand lac d’Asie du Sud-Est et l’un des lacs les plus profonds du monde.

La conférence de presse d’hier a réuni le ministre indonésien chargé de la coordination des affaires maritimes et de l’investissement, M. Luhut Binsar Panjaitan, le ministre indonésien des entreprises publiques, M. Erick Thohir, le ministre indonésien des travaux publics et du logement public, M.M. Basuki Hadimuljono, le Ministre du Tourisme et de l’Economie Créative de la République d’Indonésie M. Sandiaga Uno, le Ministre de la Jeunesse et des Sports de la République d’Indonésie M. Zainudin Amali, le Président Directeur d’Inijourney M. Doni Oskaria et M. Raimondo di San Germano de H2O Racing Management.

« L’événement F1H2O au lac Toba est une chance qui doit être utilisée au maximum par toutes les parties prenantes pour stimuler la croissance de l’économie locale et du tourisme – a déclaré la ministre du Tourisme et de l’Economie créative Sandiaga Salahuddin Uno – et avec une forte collaboration de toutes les parties, puis le la puissance de la croissance économique accrue au lac Toba peut atteindre le même niveau que lorsque l’Indonésie organisait l’événement MotoGP à Mandalika ».

Le ministre Sandiaga est optimiste que l’événement F1H2O se déroulera avec succès.

« La nomination du lac Toba comme lieu de la course F1H2O montre au monde que l’Indonésie a la capacité et l’infrastructure nécessaires pour organiser des compétitions de course mondiales. En outre, le lac Toba est également l’une des destinations touristiques super prioritaires (DPSP) en Indonésie qui nécessite une plus grande exposition aux niveaux national et international « -Affaires maritimes et investissement, Luhut Binsar Panjaitan, a expliqué

Luhut a également expliqué qu’en organisant des événements de classe internationale, cela s’est avéré efficace pour promouvoir les destinations touristiques et fournir de grands avantages économiques aux régions où se trouvent les destinations touristiques. En organisant F1H2O au lac Toba, Luhut espère que l’économie et le tourisme dans les environs pourront se développer et générer un impact positif sur la communauté. 

Le Ministère de la Jeunesse et des Sports soutient pleinement la compétition F1H2O qui se tiendra en 2023 au Lac Toba. Le ministre Zainudin Amali a déclaré que la compétition F1H2O est un événement sportif de classe mondiale qui est non seulement utile pour aider à développer le secteur national du sport, mais joue également un rôle dans l’augmentation du réseautage, de la participation et de la coopération dans le domaine de la jeunesse et des sports en Indonésie. au niveau international.

Le ministre du SOE Erick Thohir a expliqué que l’événement F1H2O augmentera le trafic dans le nord de Sumatra, en particulier à Balige. « L’événement F1H2O au lac Toba devrait attirer environ 140 millions d’impressions via les médias numériques (y compris les médias sociaux et la diffusion). Par conséquent, le gouvernement demande le soutien du peuple indonésien et des habitants du lac Toba afin que l’événement F1H2O puisse se dérouler. avec succès », a déclaré Erick.

Le vice-ministre II du SOE Kartika Wirjoatmojo est optimiste sur le fait que l’événement F1H2O peut apporter le nom de l’Indonésie sur la scène internationale et présenter la beauté du lac Toba comme l’une des destinations touristiques super prioritaires. Cet événement peut également être l’un des moteurs de l’économie régionale et nationale dans la phase post-covid, ainsi que stimuler tant d’opportunités d’affaires et d’opportunités d’emploi. « C’est une grande responsabilité, et les entreprises d’État sont prêtes à soutenir le bon déroulement de cet événement. À l’avenir, Injourney continuera également à organiser des événements à la fois nationaux et internationaux qui ont été bien organisés dans le calendrier des événements d’Injourney », a expliqué Kartika. .

Une autre préparation importante est l’infrastructure pour soutenir l’événement F1H2O, y compris les installations pour accroître l’attractivité des touristes qui visiteront et assisteront à cet événement de classe mondiale. À cet égard, le ministre des Travaux publics et du Logement public Basuki Hadimulyono a révélé que son personnel avait préparé et construit des infrastructures autour du lac Toba. Certaines de ces infrastructures comprennent la zone autour du port de Balige et du champ de Sisingamangaraja qui sera construit comme une zone spéciale pour la mise en œuvre de F1H2O avec le concept d’une zone riveraine pour les sports nautiques.

En tant qu’organisateur local du championnat F1H2O, PT Aviasi Pariwisata Indonesia ou connu sous le nom d’Injourney a stipulé qu’il était prêt à organiser l’événement. Le président directeur d’Injourney, Dony Oskaria, a déclaré: « L’événement F1H2O est un honneur ainsi qu’une grande responsabilité qui sera assumée avec un maximum d’efforts pour qu’il puisse se dérouler avec succès ».

« Nous sommes extrêmement heureux d’ajouter l’Indonésie au calendrier du Championnat du monde F1H2O pour les années à venir – a déclaré Raimondo di San Germano, H2O Management – Devenir le 40e pays à accueillir des événements H2O Racing montre notre engagement à développer davantage notre sport dans le monde. Nous partageons avec les Autorités locales et l’Etat les mêmes valeurs et objectifs en matière de promotion du tourisme international par le sport. L’Indonésie confirme son statut d’acteur majeur à l’échelle mondiale et F1H2O contribuera avec enthousiasme à sa croissance exceptionnelle.

Après le succès du Grand Prix de Moto GP à Mandalika avec le prochain Grand Prix de F1H2O, l’Indonésie est de plus en plus au centre du sport automobile.

Le 27/09/2022

Photos de San Nazzaro

Le 26/09/2022

Photos de San Nazzaro

PRW a assisté aux courses F1H2o à San Nazzaro, en Italie, le week-end dernier et nous étions particulièrement intéressés de savoir – y a-t-il un avenir pour la série ?

La réponse courte est oui, d’autant plus que la course d’hier a été remportée par l’un des plus jeunes pilotes de la grille. 

Kalle ne nous a pas encore montré les résultats que nous attendons, mais son passage à une coque DAC lui permettra d’avancer et de monter plus facilement. 

Le coéquipier de Jonas Andersson Vippo, a 48 ans, et il est le champion du monde en titre.

La plus jeune équipe sur le ponton de départ est Gillman Racing. 

Nous ne prendrons pas en compte le team manager Scott Gillman, mais ses pilotes. 

Filip Roms a 28 ans et Alec Wekstrøm 24 ans. 

Wekstrøm était dans le coup samedi avec une troisième place au deuxième tour de l’épreuve UIM F1H2o.   

Le pilote senior du circuit est un super vétéran de 59 ans, Philippe Chiappe. 

Il court avec Peter Morin 42. 

L’âge moyen d’un pilote F1H2o est actuellement de 40,6 ans. 

En Formule 1, il est de 27,75 cette saison.

Ce nombre est relevé par Hamilton et Alonso.

Alonso est le pilote le plus âgé, il a 40 ans, juste un peu en dessous de la moyenne d’âge du peloton UIM F1H2o.

Si vous éliminez les cinq pilotes les plus jeunes, nés au milieu ou à la fin des années 90, votre moyenne passera à 47 !

PRW pense que l’âge moyen va baisser, il est plus probable que les conducteurs seniors abandonnent et que les conducteurs plus jeunes fassent la queue. 

Les trois jeunes les plus en vogue aujourd’hui sont Zandbergen, Weckstrøm et l’ancien champion du monde UIM F2, Alberto Comparato. 

Ils peuvent tous poser des poteaux et gagner des courses. 

Il n’a fallu que cinq courses à Zandbergen pour remporter sa première course. 

C’est bien, mais pas un record. 

L’ancien coéquipier de Seliö, Alex Carella, a participé à son troisième départ en F1H2o. 

Ces pilotes ne peuvent pas le faire constamment et tous les jours comme Shaun Torrente, pilote de l’équipe d’Abu Dhabi, âgé de 44 ans, mais ils acquerront de l’expérience. 

L’avenir

Il y avait aussi de l’espoir et une atmosphère optimiste dans les stands. 

Jusqu’à présent, les pilotes ont été le moteur des courses, des événements F1H2o à petit budget pour le relancer. 

Cela changera le mois prochain, car le promoteur de la course H2o Racing organisera un événement « comme d’habitude » avec son style caractéristique et ses normes élevées. 

Nous avons des raisons de croire que ce sera un événement passionnant en Sardaigne, et il sera officiellement annoncé plus tard dans la journée. 

L’avenir sonne et s’annonce brillant pour F1h2o.

Le 26/09/2022

(source powerboatracingworld-com)

PRW a assisté aux courses F1H2o à San Nazzaro, en Italie, le week-end dernier et nous étions particulièrement intéressés de savoir – y a-t-il un avenir pour la série ?

La réponse courte est oui, d’autant plus que la course d’hier a été remportée par l’un des plus jeunes pilotes de la grille. 

Ferdinand Zandbergen n’a que 27 ans, son coéquipier Sami Seliö a encore ce qu’il faut, mais il en a 47. Nous avons commencé à jouer avec les chiffres ce matin, et le plus jeune pilote sur la grille est Kalle Vippo. 

Kalle ne nous a pas encore montré les résultats que nous attendons, mais son passage à une coque DAC lui permettra d’avancer et de monter plus facilement. 

Le coéquipier de Jonas Andersson Vippo, a 48 ans, et il est le champion du monde en titre.

La plus jeune équipe sur le ponton de départ est Gillman Racing. 

Nous ne prendrons pas en compte le team manager Scott Gillman, mais ses pilotes. 

Filip Roms a 28 ans et Alec Wekstrøm 24 ans. 

Wekstrøm était dans le coup samedi avec une troisième place au deuxième tour de l’épreuve UIM F1H2o.   

Le pilote senior du circuit est un super vétéran de 59 ans, Philippe Chiappe. 

Il court avec Peter Morin 42. 

L’âge moyen d’un pilote F1H2o est actuellement de 40,6 ans. 

En Formule 1, il est de 27,75 cette saison.

Ce nombre est relevé par Hamilton et Alonso.

Alonso est le pilote le plus âgé, il a 40 ans, juste un peu en dessous de la moyenne d’âge du peloton UIM F1H2o.

Si vous éliminez les cinq pilotes les plus jeunes, nés au milieu ou à la fin des années 90, votre moyenne passera à 47 !

PRW pense que l’âge moyen va baisser, il est plus probable que les conducteurs seniors abandonnent et que les conducteurs plus jeunes fassent la queue. 

Les trois jeunes les plus en vogue aujourd’hui sont Zandbergen, Weckstrøm et l’ancien champion du monde UIM F2, Alberto Comparato. 

Ils peuvent tous poser des poteaux et gagner des courses. 

Il n’a fallu que cinq courses à Zandbergen pour remporter sa première course. 

C’est bien, mais pas un record. 

L’ancien coéquipier de Seliö, Alex Carella, a participé à son troisième départ en F1H2o. 

Ces pilotes ne peuvent pas le faire constamment et tous les jours comme Shaun Torrente, pilote de l’équipe d’Abu Dhabi, âgé de 44 ans, mais ils acquerront de l’expérience. 

L’avenir

Il y avait aussi de l’espoir et une atmosphère optimiste dans les stands. 

Jusqu’à présent, les pilotes ont été le moteur des courses, des événements F1H2o à petit budget pour le relancer. 

Cela changera le mois prochain, car le promoteur de la course H2o Racing organisera un événement « comme d’habitude » avec son style caractéristique et ses normes élevées. 

Nous avons des raisons de croire que ce sera un événement passionnant en Sardaigne, et il sera officiellement annoncé plus tard dans la journée. 

L’avenir sonne et s’annonce brillant pour F1h2o.

Le 26/09/2022

(source f1h2o-com)

H2O Racing, Promoteur et organisateur du Championnat du Monde UIM F1H2O confirme la quatrième manche du Championnat 2022 à Olbia, Sardaigne (Italie).

Le GRAND PRIX ITALIEN UIM F1H2O DE LA RÉGION SARDEGNE aura lieu à Molo Brin du 14 au 16 octobre. 

Un mois seulement après la dernière manche du Championnat du Monde UIM-ABP d’Aquabike, Olbia accueillera pour la première fois un Grand Prix de F1H20.

Olbia et la Sardaigne sont désormais au top du Powerboat en Italie !

Le 26/09/2022

(source f1h2o-com)

Le « pilote débutant » de 27 ans de l’équipe Sharjah, le Néerlandais Ferdinand Zandbergen remporte son premier titre Grand Prix F1H2O au FIM – Grand Prix d’Italie.

Le duo Team Abu Dhabi a complété le podium avec une deuxième place pour le vainqueur de l’année dernière Thani Al Qemzi avec le double champion du monde Shaun Torrente terminant troisième.

Zandbergen détenait l’avantage de partir de la pole et était le leader incontesté de la course menant de bout en bout et survivant à un drapeau jaune lorsque le bateau de Kalle Vippo s’est arrêté brusquement au milieu du parcours. Il n’a fait aucune erreur au redémarrage et a tenu bon pour passer le drapeau à damier et finalement gagner par 8,82.

Le champion en titre Jonas Andersson, après un très bon départ, n’a pas pu conserver sa position pendant de nombreux tours mais a récupéré des positions dans les derniers tours pour terminer quatrième à seulement 2 secondes de Torrente.

Cinquième place pour l’italien Alberto Comparato qui a conservé la position de Polonais avec Cédric Deguisne qui a repris 3 places pour compléter le top six.

Alexandre Bourgeot a conclu une bonne journée pour Maverick Team avec une septième place devant le Français Philippe Chiappe qui après avoir été troisième pendant plusieurs tours derrière Al Qemzi a perdu du terrain pour des raisons techniques.

Kalle Vippo de l’équipe suédoise, qui a terminé la course au 28e tour, a terminé neuvième devant Alec Weckstrom de Gillman Racing et Bartek Marszalek de Stromoy Racing qui n’ont pas non plus terminé la course.

Dernière place dans la course d’aujourd’hui pour Peter Morin qui était huit en qualification mais a été déplacé en dernier sur la grille de départ pour avoir changé de bateau mais n’a pu courir que 8 tours.

Après s’être écrasé ce matin en Q2, Sami Selio de l’équipe de Sharjah n’a pas pris le départ car son bateau avait subi de graves avaries.

C’était la deuxième chute du week-end pour Sami Selio qui hier, dans le Grand Prix FIM d’Émilie-Romagne, est entré en collision avec la Norvégienne Marit Stromoy qui n’a pas pris part à la course aujourd’hui.

Ce fut un week-end décevant pour le pilote de l’Atlantic Team Duarte Benavente qui n’a pas terminé la course hier, le Grand Prix FIM de la Région Emilie-Romagne et il n’a même pas pris le départ des qualifications et de la course aujourd’hui en raison de problèmes de moteur sur son bateau. 

Avec trois courses à disputer, Shaun Torrente mène le classement du championnat avec 52 points de son Al Qemzi sur 35 et le champion en titre Jonas Andersson à la troisième sur 31, avec Zandebergen maintenant le challenger le plus proche en quatrième sur 27 points.

 UIM F1H2O FIM -Grand Prix d’Italie – top 6

1. Ferdinand Zandbergen (Ned)

2. Thani Al Qemzi (Émirats Arabes Unis) 

3. Shaun Torrente (Etats-Unis/(Emirats Arabes Unis)

4. Jonas Andersson (Suède)

5. Alberto Compararo (Italie)

6. Cédric Deguisne (Fra)

Le 25/09/2022

Photos de San Nazzaro

Le 25/09/2022

(source AbuDhabi Powerboat Team)

Thani Al Qamzi a pris la 2e place dans le GP d’Italie tandis que Shaun Torrente a terminé 3e

Le 25/09/2022

(source Kalle Viippo Racing)

Kalle Viippo a du abandonner lors du GP d’Italie à cause d’un défaut technique

Le 25/09/2022

(source Team China CTIC Shenzhen)

Philippe Chiappe a cassé son moteur 10 tours avant l’arrivée

Peter Morin n’a pas pu terminer la course àp cause d’un numéro non visible

Le 25/09/2022

(source Bartek Marszalek)

Bartek Marszalek n’a pu terminer le GP d’Italie suite à un dysfonctionnement

Le 25/09/2022

(source Fabio Comparato)

Fabio Comparato a terminé 5e du GP d’Italie

Le 25/09/2022

(source Alexandre Bourgeot)

Alexandre Bourgeot termine 7e de la 2e course à San Nazzaro

Le 25/09/2022

(source powerboatracingworld-com)

Ferdinand Zandbergen a remporté un Grand Prix sensationnel de la pole Italie tandis que son coéquipier du Team Sharjah Sami Seliö a enduré plus de misère ce week-end.

Seliö a fait un énorme flip en Q2 alors qu’il était en tête des temps – Le bateau a été gravement endommagé, ce qui l’a mis hors course cet après-midi.

Le temps de victoire de Zandbergen est survenu après seulement sa cinquième course en F1H2o – Vraiment remarquable.

Le 24/09/2022

Photos de San Nazzaro

Le 24/09/2022

(source AbuDhabi Powerboat Team)

Shaun Torrente a remporté sa 2e victoire d’affilée à San Nazzaro

Thani Al Qamzi lui a 6e et conserve sa 3e place au classement général

Le 24/09/2022

(source Team China CTIC Shenzhen)

Au redémarrage de la course suite à l’accident entre Sami Seliö et Marit Stromy et alors qu’il était 3e, Philiipe Chiappe a eu un accident avec un jeune pilote qui lui a détruit une partie du bateau.

Peter Morin, après être parti dernier suite à un changement de moteur, a terminé 4e de la course de San Nazzaro

Le 24/09/2022

(source Kalle Viippo Racing)

Kalle Viippo a terminé 7e à San Nazzaro

Le 24/09/2022

(source Sami Seliö)

Sami Seliö a eu un accident avec Marit Stromoy à San Nazzaro

Le 24/09/2022

(source Marit Stromoy – Racing)

Marit Stromoy est sortie de l’hôpital sans problème à la colonne vertébrale et que son mal de dos est dû à un traumatisme musculaire

Le 23/09/2022

Photos de San Nazzaro

Le 23/09/2022

Le 23/09/2022

(source AbuDhabi Powerboat Team)

Shaun Torrente partira de la pole et Thani Al Qamzi de la 5e place pour le GP dEmilie Romagne

Le 23/09/2022

(source Team China CTIC Shenzhen)

Philippe Chiappe partira de la 3e place malgré une hélice abimée pendant la Q3

Peter Morin a eu une panne difficile à trouver qui le fera partir de la 11e place

Le 23/09/2022

(source Bartek Marszalek)

Bartek Marszalek commencera le GP de la 8e place

Le 23/09/2022

(source Alexandre Bourgeot)

Essais chrono difficile pour Alexandre Bourgeot avec un switch lift cassé et surtout une côte cassée pour Alexandre

Le 21/09/2022

Photos de San Nazzaro

Le 21/09/2022

(source powerboatracingworld-com)

Le Championnat du Monde UIM F1H2O 2022 atteint une étape critique en Italie ce week-end, avec Shaun Torrente et Thani Al Qemzi de l’équipe Abu Dhabi qui cherchent à resserrer leur emprise sur la course au titre dans un Grand Prix double entête.

Cela fait un peu plus de trois mois que l’équipe a connu un début de campagne 2022 parfait, lorsque Torrente a remporté le Grand Prix de France de son coéquipier Al Qemzi sur le circuit de la Saône à Macon.

« Cela semble être une saison différente de celle où nous étions à Macon, mais j’espère que nous pourrons poursuivre sur cette lancée »,

a-t-il déclaré, avant le Grand Prix de la région d’Émilie-Romagne samedi à San Nazzaro, suivi 24 heures plus tard par le Grand Prix d’Italie.

Le double champion du monde Torrente a hâte de reprendre sa candidature pour un troisième titre de pilote F1H2O, et se réjouit d’avoir Al Qemzi comme son challenger le plus proche, et en même temps son partenaire dans la poursuite d’un cinquième triomphe au championnat par équipe.

« Cela semble être une saison différente de celle où nous étions à Macon, mais j’espère que nous pourrons poursuivre sur cette lancée », a-t-il déclaré, avant le Grand Prix de la région d’Émilie-Romagne de samedi à San Nazzaro, suivi 24 heures plus tard par le Grand Prix. de l’Italie.

« Le principal objectif de notre préparation est toujours le comportement du bateau. Ensuite, c’est une question de vitesse et de qualifications, de s’assurer que l’ensemble moteur est bon, que les améliorations apportées au bateau sont bonnes et que nous nous renouons vraiment bien les uns avec les autres.

« La principale chose qui nous rend difficiles à battre, c’est que Thani et moi-même nous complétons bien, et c’est la même chose dans toute l’équipe. Tout le monde connaît son travail et le fait bien. »

Torrente dit qu’ajouter à ses victoires successives au titre mondial en 2018 et 2019 serait « incroyable ». Mais il serait le premier à féliciter Al Qemzi si les Emiratis le rattrapaient en Italie, ou lors de la finale de décembre à Sharjah, pour décrocher sa première couronne individuelle F1H2O.

Les deux pilotes du Team Abu Dhabi sont déterminés à faire amende honorable pour la déception de la dernière manche de la saison dernière au Portugal, lorsque le Suédois Jonas Andersson a devancé Al Qemzi d’un seul point, avec Torrente à seulement deux points de plus en troisième.

Andersson visera à renforcer ses espoirs de défendre son titre après une cinquième place en France, tandis que Sami Selio de l’équipe de Sharjah espère un grand changement de fortune après un revers majeur à Macon.

Le pilote finlandais menait depuis la pole position lors de la première manche avant que des problèmes mécaniques ne le mettent hors course.

Selio doit également mettre derrière lui la frustration d’avoir été disqualifié dimanche dernier pour le championnat du monde UIM F2 au Portugal, où Mansoor Al Mansoori de l’équipe Abu Dhabi a été installé en tant que champion du monde.

Positions de leader du Championnat du Monde UIM F1H2O 2022 :

  1. Shaun Torrente (EAU) 20pts
  2. Thani Al Qemzi (EAU) 15pts
  3. Pierre Morin (FRA) 12pts
  4. Alec Weckström (FIN) 9pts
  5. Jonas Andersson (SWE) 7pts
  6. Marit Stromoy (NOR) 5pts

Le 20/09/2022

Photos de San Nazzaro

Le 15/09/2022

(source f1h2o-com)

Le double champion du monde UIM F1 H2O Shaun Torrente, fraîchement sorti de sa victoire au Grand Prix de France début juin, termine ses vacances d’été et se concentre maintenant à 100% sur son travail à accomplir, gagnant un autre championnat !

La série de courses sur l’eau la plus excitante au monde se dirige vers San Nazzaro, en Italie, pour un « double-tête » unique commençant par le Grand Prix FIM de la Région Emilie-Romagne le samedi 24 septembre suivi du Grand Prix FIM d’Italie le dimanche 25 le fleuve Pô situé juste au sud de la ville de Milan.

« C’est ma « série signature » – a déclaré Shaun – et je suis vraiment excité à l’idée d’aller à San Nazzaro la semaine prochaine et de maintenir ma séquence de podiums en même temps. Maintenant, il ne s’agit que de gagner mon troisième titre.

Shaun a deux victoires et trois deuxièmes places lors de ses six derniers départs et huit podiums lors de ses 14 dernières courses depuis Londres 2018.

« Je pense encore à la façon dont mon titre m’a emporté après avoir pris le 10e rang lors de la dernière course de 2021 », a déclaré le natif de Miami. « Savoir que j’ai raté la couronne de seulement quelques points pour en faire un » triplé « de titres ne fait que me concentrer plus que jamais pour revenir à la première place du championnat F1 H2O. »

Le coéquipier de Shaun, le pilote vétéran Thani Al Qemzi, était encore plus près de remporter le titre la saison dernière après avoir gagné à San Nazzaro avec Torrente terminant deuxième. Le natif d’Abu Dhabi en est à sa 20e saison en compétition F1 et a remporté la course à San Nazzaro l’an dernier juste devant Torrente.

Thani a un total de neuf victoires et 41 podiums en 103 courses. Dans l’ensemble, il a plus d’une chance sur quatre d’atteindre le top trois en 142 départs en carrière.

En terminant deuxième derrière Torrente à Macon, en France, le natif d’Abu Dhabi n’a que cinq points de retard alors qu’il se prépare pour les épreuves consécutives du week-end des 24 et 25 septembre sur le fleuve Pô.

« Pour moi, le résultat parfait du week-end en Italie serait que l’équipe d’Abu Dhabi termine 1-2 aux deux épreuves, Thani remportant l’une et moi remportant l’autre », a déclaré Shaun. « Nous voulons que les bons moments continuent et ce serait la meilleure façon de le faire. Doigts croisés. »

Le record de Shaun parle de lui-même avec 10 victoires en 44 courses en carrière et à près de 25 %. Le quadruple champion UIM a 40 résultats parmi les cinq premiers dans les 44 courses qu’il a franchies sur la ligne d’arrivée, poursuivant uniquement son Team Manager Guido Cappellini d’Italie qui a un taux de 60% et son compatriote américain Scott Gillman à la tête de Gillman Racing avec un taux de 61% sur le podium pour le nombre total de départs en carrière.

Les deux Grands Prix FIM du Championnat du Monde UIM F1 H2O peuvent être suivis en direct via le site officiel www.f1h2o.com et Facebook.

Soyez au courant – avec F1 H2O !

Le 14/09/2022

Le 10/09/2022

(source f1h2o-com)

La coureuse la plus talentueuse sur l’eau, Marit Stromoy de Norvège, se dirige vers les deuxième et troisième manches du Championnat du Monde UIM F1H2O à San Nazzaro, en Italie, les 24 et 25 septembre, espérant tout son travail acharné sur le Les vacances d’été porteront leurs fruits avec plus de victoires et de podiums dans un avenir proche lors de la saison 2022.

Largement considérée comme l’une des personnes les plus travailleuses du paddock de course, Marit est connue pour ses idées promotionnelles dynamiques et ses façons créatives d’impliquer ses nombreux sponsors pendant ses week-ends de course. Marit continue d’avoir un calendrier promotionnel non-stop.

« Nous avons travaillé sans arrêt pendant la majeure partie de l’été depuis le Grand Prix de France, mettant à jour le bateau, assistant à des événements promotionnels et à des salons nautiques tout en continuant à aider nos nombreux sponsors et, surtout, à promouvoir notre » marque « , a déclaré Marit. « Nous avons encore deux semaines folles avant de partir pour l’Italie mais j’ai hâte de remonter dans mon bateau de course. C’est ce qui me motive. »

Marit participera au salon nautique d’Oslo, suivi d’un événement important en Croatie représentant son principal sponsor Energima.

Cependant, ce n’est que la pointe de l’iceberg.

Son travail de promotion porte ses fruits, car elle continue d’être l’une des sportives les plus reconnaissables de toute la Norvège tout en restant tête baissée dans le monde du divertissement. Ses talents de chanteuse et de danseuse sur scène sont en jeu constant et la tiennent occupée tout au long de l’année malgré ses intérêts de course occupés.

Le vétéran de la course de 14 ans et directeur de l’équipe de course Stromoy, est connu comme l’un des meilleurs pilotes de la série. Elle l’a prouvé lorsqu’elle a été honorée d’être la première femme pilote à être nommée « Pilote de l’année » UIM F1 H2O en 2020 après avoir terminé une meilleure troisième place en carrière dans le tableau des points des pilotes pour la campagne 2019.

Aux côtés de son mari et talentueux chef d’équipage Andrea Colombo, Marit continue de peaufiner sa coque de course BABA dans l’espoir d’améliorer le résultat de l’année dernière sur le fleuve Pô lorsqu’elle s’est qualifiée une belle cinquième pour abandonner tôt et se classer 14e à la fin des jours. 

Lors de la manche d’ouverture de cette année à Macon, en France, début juin, Stromoy s’est qualifiée huitième et a terminé sixième où elle siège actuellement dans le tableau des pilotes avec cinq points.

Mais, pour Marit, ce n’est pas seulement sa course mais sa « marque ». Elle promeut son image en vendant une panoplie d’articles vestimentaires et de lunettes de soleil lors des courses et sur son site internet.

Elle et son coéquipier Bartek Marsalek de Pologne espèrent tous deux terminer sur le podium lors du prochain « double titre » des Grands Prix de San Nazzaro avec le Grand Prix FIM de Regione Emilia Romagna le samedi 24 et le Grand Prix FIM d’Italie le dimanche 25 de septembre. 

La pilote de Sanderfjord, en Norvège, sera à la recherche de sa deuxième pole en carrière en qualifications et de sa deuxième victoire en course. Elle tentera d’ajouter à ses cinq podiums en carrière alors qu’elle essaie de progresser dans le classement par points et de se battre pour son premier championnat du monde UIM F1H2O avant la fin de la saison.   

Vous pouvez suivre Marit et le reste des talentueux pilotes multinationaux en vous rendant sur le site officiel des circuits à l’adresse www.f1h2o.com ou sur Facebook. 

Les manifestations FIM et les Grands Prix d’Émilie-Romagne commencent le samedi à 15h00 heure locale suivis du Grand Prix d’Italie le dimanche 25 septembre à 17h00 heure locale.

Voyons si tout le travail acharné de Marit en dehors du site de la course porte ses fruits sur le fleuve Pô.

Soyez au courant – avec UIM F1H2O !   

Le 02/09/2022

(source f1h2o-com)

Le double champion du monde Sami Selio est à « plein chant » cet été, globe-trotter à travers l’Europe, alors qu’il se prépare pour la prochaine paire d’étapes de la série la plus difficile au monde, le championnat du monde UIM F1 H2O.

Alors que les vacances d’été touchent à leur fin, le vétéran de 47 ans peaufine sa course pour les deux prochains événements à San Nazzaro, en Italie, du 23 au 25 septembre en Italie.

L’unique « double tête » débutera avec le Grand Prix FIM de la Région Emilie-Romagne le samedi 24 sur le fleuve Pô, suivi du Grand Prix FIM d’Italie le dimanche 25 prochain dans la région nord de l’Italie de l’Emilie-Romagne, juste au sud de la grande ville de Milan.

« Nous nous efforçons d’essayer de gagner d’autres courses en Europe dans des catégories plus petites entre les Grands Prix UIM F1 pour l’équipe de Sharjah, car cela m’aide à rester affûté pour les événements F1 H2O », a déclaré Sami. 

Le champion du monde UIM F1 H2O 2007 et 2010 détient le record du plus grand nombre de pole positions de tous les pilotes actifs sur le circuit, décrochant sa 26e plaque numéro un en carrière début juin au Grand Prix de France. Il a une fois de plus été déçu mais a abandonné sur un problème mécanique alors qu’il menait et a terminé hors des points en 12e position à la fin des journées à Macon.

Il y a un an sur le fleuve Pô, le «Finnish Flyer» s’est qualifié troisième et a terminé sur le podium à la troisième place. Cette année, Sami cherche à revenir directement dans la chasse au championnat d’ici la fin du week-end en faisant une répétition avec un autre podium en 2022.

« C’est bien de gagner des trophées de pole position, mais c’est la course sur laquelle nous nous concentrons tous et avec cette équipe de professionnels que nous avons réunie avec ce groupe de Sharjah, malgré la recherche de mes premiers points de l’année, je sens que nous sommes toujours dans le courir pour mon troisième titre mondial », a déclaré le natif d’Helsinki. « Nous y allons vraiment à fond dans quelques semaines en Italie et après quelques tests, nous sommes convaincus que nous pouvons y arriver. »

Le nouveau coéquipier de Sami, Ferdinand Zandbergen, l’un des infâmes jeunes « requins » du circuit de cette année, s’est qualifié dans le top six pour la première fois de sa carrière et à seulement sa troisième course en F1. Lui, comme son coéquipier, n’a pas franchi la ligne d’arrivée en France et veut prouver que sa préparation pour les deux prochaines épreuves prouvera ses vrais talents.

Nous verrons comment tout cela se déroulera pour l’équipe de Sharjah, dans quelques semaines, lors de la paire d’événements FIM et du Grand Prix d’Emilie-Romagne à partir du samedi 24 à 15h00 heure locale suivi du Grand Prix d’Italie le dimanche 25 septembre à 17h00 locales.

Les qualifications et les courses du Grand Prix peuvent être visionnées dans le monde entier, en se rendant sur le site Web des circuits à l’adresse www.f1h2o.com ou en regardant également sur le compte Facebook officiel de la série.

Voyons si le Finlandais Sami Selio peut ramener la magie à l’équipe de Sharjah, alors qu’il entame sa 165e épreuve de championnat du monde UIM F1 H2O en Italie.

Le 27/08/2022

(source f1h2o-com)

Comment une équipe de course américaine avec deux pilotes finlandais dans son alignement peut-elle avoir un avantage sur les neuf autres équipes du circuit du championnat du monde UIM F1 H2O, alors que la deuxième manche du championnat 2022 se dirige vers une paire de courses à San Nazzaro, en Italie, du 23 au 25 septembre le week-end ?

Eh bien, l’ancien quadruple champion du monde Scott Gillman, des États-Unis, vit et travaille dans son club de villégiature et ses installations de course sur le fleuve Po, dans le nord de l’Italie, et à quelques pas de la charmante ville de San Nazzaro, domicile du prochain Grand Prix. .

« Ma femme Paola et moi aimons cette région d’Italie », a déclaré l’ex-Californien. « Avec le temps chaud et les conditions parfaites, c’est parfait pour nous de tester notre nouvel équipement ainsi que nos nouveaux pilotes et de les soumettre à un « grind » d’entraînement et cela semble être payant pour nous en même temps. »

Alors que le pilote vétéran finlandais de neuf ans Filip Roms devrait bientôt rejoindre la tournée au volant de la machine n ° 55, tous les yeux et l’attention sont actuellement tournés vers le jeune pilote recrue Alec Weckstrom, qui a fait une déclaration géante en seulement quatre départs de course depuis son arrivée. d’une campagne F4 très réussie en 2020.

Le pilote de deuxième génération de 25 ans, originaire d’Helsinki, est l’un des désormais tristement célèbres jeunes « Sharks » qui se battent pour la couronne de « Rookie-of-the-Year » de cette année. Actuellement, il a un bon saut sur ses concurrents en se qualifiant cinquième et en terminant à une position du podium en quatrième lors de la manche d’ouverture de la tournée de cette année à Macon, en France, début juin.

« J’ai eu Alec ici à l’installation il y a environ trois semaines pour se familiariser avec les mises à jour et la configuration et nous sommes prêts à aller et pousser pour le devant de la grille dans un peu moins de quatre semaines », a déclaré Scott. « Il veut continuer à ouvrir les yeux du monde de la course tout en améliorant sa 8e position de qualification ici à San Nazzaro et en échouant à vraiment se lancer dans l’événement de l’année dernière. »

Donc, il semble que l’expatrié de Californie ait trouvé son lieu de prédilection avec un bon jeune talent à Weckstrom dans le bateau n ° 66, en espérant que la «cuisine maison» sur le fleuve Pô sera cet ingrédient supplémentaire qui peut apporter le succès non seulement à la fin septembre, mais au fur et à mesure que l’année avance dans les derniers instants juste avant la saison des fêtes de fin d’année au Moyen-Orient et un titre dans sa poche arrière.

Nous verrons comment tout cela se déroule.

Le « double titre » des Grands Prix de San Nazzaro commence avec le Grand Prix FIM de la Région Emilie-Romagne le samedi 24 suivi du Grand Prix FIM d’Italie le dimanche 25. 

Quarante gros points sont à gagner ce week-end et les deux courses peuvent être suivies «en direct» à partir des qualifications le vendredi 23 à 17h00 locales, 15h00 UTC et 11h00 EDT (heure avancée de l’Amérique du Nord).

La diffusion du Grand Prix FIM de la région d’ Émilie-Romagne est en direct à partir de 15h00 locales, 13h00 UTC et 09h00 EDT (heure avancée de l’Est de l’Amérique du Nord).

Le Grand Prix FIM d’Italie du dimanche 25 septembre se qualifiera à 11h00 locales, 09h00 UTC et 05h00 EDT (North American Eastern Daylight Time.). L’événement de course du Grand Prix commence à 17h00 heure locale, 15h00 UTC et 11h00 EDT (heure avancée de l’Est de l’Amérique du Nord).

Les deux Grands Prix pourront être visionnés dans le monde entier en se rendant sur le site Web du Championnat du Monde UIM F1 H2O à l’adresse www.f1h2o.com et sur son site Facebook également.

Soyez au courant – avec F1 H2O ! 

Le 24/08/2022

Le 23/08/2022

(source f1h2o-com)

L’équipe italienne Comparato F1 annonce aujourd’hui l’ajout d’un deuxième pilote à son alignement de pilotes au cours des derniers mois de la saison 2022 : l’Italien Paolo Longhi fera ses débuts en UIM F1H2O après s’être inscrit pour courir jusqu’à la fin de 2023.

Longhi, âgé de 53 ans et originaire de Casale Monferrato, a commencé sa carrière de moto à 14 ans en conduisant un kart en compétition nationale. Il a ensuite continué à pratiquer le sport automobile avec Quad Moto. À partir de 2005, il a commencé à courir en jet ski dans la catégorie Runabout dans des compétitions nationales et internationales lorsqu’en 2016, il a rejoint Powerboat F4 avec Blaze Performance Team.

« Je suis très heureux que Paolo rejoigne l’équipe et de pouvoir lui donner l’opportunité de courir dans le meilleur championnat du monde – a déclaré le team manager et ancien pilote Fabio Comparato – La nôtre est une équipe italienne et avec une forte identité nationale et aussi pour cette raison, nous avons choisi Paolo Longhi car nous voulions compléter notre équipe avec un autre pilote italien. Nous sommes sûrs que Paolo aidera à développer notre équipe au cours des prochaines saisons.

« Je suis vraiment ravi que Paolo rejoigne notre équipe – a ajouté le jeune pilote Alberto Comparato – et tout le monde dans l’équipe fera tout ce qui est en son pouvoir pour l’aider. »

« Courir en F1H2O est pour moi un rêve qui devient réalité – a conclu Paolo Longhi – et je tiens à remercier toute l’équipe pour la confiance qu’elle m’accorde. »

Longhi commencera à profiter des courses en championnat du monde F1H2O après les 2 Grands Prix de San Nazzaro.

Le 08/08/2022

(source Fabio Comparato)

Journée d’essai pour le team Ranieri International ComparatoF1

Le 04/08/2022

(source F1H2O World Championship)

Le Grand Prix 2022 de Sharjah vient d’être confirmé et aura lieu du 16 au 18 Décembre sur le circuit de Khalid Lagon

Le 16/07/2022

(source Andersson Racing)

Le team Andersson Racing était en test à Nora (Suède)

Le 14/07/2022

(source Sami Seliö)

Préparation en cours pour Sami Seliö et son team

Le 03/07/2022

(source HydroRacer Live)

Le GP de la région Emilie Romagne et d’Italie ont été reprogrammés du 23 au 25 Septembre

Le 29/06/2022

(source f1h2o-com)

H2O Racing, promoteur et organisateur du Championnat du Monde UIM- F1H2O annonce que les deuxième et troisième manches du Championnat du Monde UIM F1H2O, FIM- Grand Prix de la Région Emilie-Romagne et FIM- Grand Prix d’Italie, initialement prévu à San Nazzaro d’Ongina du 15 au 17 juillet, a été reporté.

La décision a été prise par la FIM, Fédération italienne de bateaux à moteur, en raison de la situation de sécheresse extrême à laquelle l’Italie est confrontée en ce moment.

« Cela a été une décision très difficile – a déclaré le Président de la FIM Vincenzo Iaconianni – non seulement compte tenu de l’importance des événements mais aussi compte tenu du fait que l’organisation des 2 événements avait déjà commencé il y a quelque temps.

Mais les évaluations que nous avons faites avec les autorités de la Région Émilie-Romagne et la Ville de Monticelli d’Ongina sur l’opportunité de courir ou non en ce moment d’extrême souffrance du Pô nous ont persuadés de déplacer le 2 Grand Prix après l’été avant tout sur des critères éthiques terrains ».

« Nous sommes totalement d’accord avec la décision prise par la Fédération italienne de bateaux à moteur – a déclaré Lavinia Sanzovo Cavallero Senior Vice President H2ORacing – non seulement pour la sécurité de nos pilotes mais comme une forme de respect pour les personnes et les activités qui souffrent de ce manque d’eau » .

Le 27/06/2022

(source f1h2o-com)

Le pilote italien de deuxième génération Alberto Comparato est devenu un héros instantané et un nom familier dans toute l’Italie en septembre dernier lorsqu’il a surpris le monde de la course en plaçant son bateau de course DAC en pole position lors de l’événement d’ouverture de la saison sur le fleuve historique du Pô.

Le résident de Chioggia espère avoir un cas grave de « Déjà vu » cette année lors de la deuxième manche de la course du Championnat du Monde UIM F1 H20 2022 au Grand Prix FIM de la Région Emilie-Romagne en répétant le processus où l’année dernière il a pris d’assaut les qualifications Q3 avec un tour en 41,97 secondes autour du circuit de 1,971 m pour sa première pole position en carrière à une vitesse de 169,06 km/h.

« J’étais totalement dans les nuages ​​avec enthousiasme pour accomplir cela dans mon pays d’origine », a déclaré Alberto. « J’ai remercié mon père Fabio (ancien pilote de F1) qui se consacre totalement à mon succès avec un enthousiasme sans fin et j’ai hâte d’essayer à nouveau d’atteindre la plus haute marche et de recevoir les éloges que l’on a avec ce résultat en pole position. »

Le pilote de 24 ans originaire du nord-est de l’Italie est l’un des plus jeunes pilotes du circuit. Il est le troisième pilote qui court cette saison et représente une deuxième génération de pilotes de F1 après que son père Fabio ait concouru et remporté le Grand Prix de Malaisie il y a près de 20 ans. 

Alberto est actuellement répertorié comme le seul Italien dans le peloton des pilotes représentant 10 nations au Grand Prix FIM de cette année de la Région Emilie-Romagne les 15 et 16 juillet. 

« Ça va être encore plus amusant à San Nazzaro cette année, car nous allons courir un week-end spécial « double tête » avec deux Grands Prix en un week-end, le Grand Prix d’Italie de dimanche prenant une pression supplémentaire avec une paire de courses consécutives », a déclaré Alberto. « Vous ne voulez sûrement pas endommager votre équipement samedi car la course de dimanche est dans moins de 24 heures. » 

L’Américain Shaun Torrente de l’équipe Abu Dhabi est actuellement en tête du championnat après avoir remporté sa 10e victoire en carrière en 11 ans de carrière au Grand Prix de France à Macon au mois de mai.

Son coéquipier, Thani Al Qemzi, des Émirats arabes unis, n’était qu’à 5,66 secondes derrière, ce qui en fait un doublé de l’équipe d’Abou Dhabi devant le Français Peter Morin de l’équipe CTIC China, prenant la dernière place sur le podium et devenant le premier pilote de l’histoire à terminer en tête. -trois dans le Grand Prix de son pays d’origine.

Un autre pilote de deuxième génération, Alec Weckstrom de Gillman Racing, a terminé quatrième en France alors qu’il poursuit le trophée « Rookie-of-the-Year » cette saison et espère à la fin de l’année imiter ce qu’Alberto Comparato a fait en 2019 et remporter le titre de « rookie ».

Alec, est l’un des trois jeunes « requins » qui se battent pour le premier échelon lors de leur première saison alors qu’il affronte son compatriote finlandais Kalle Viippo et Ferdinand Zandbergen de Hollande avec le français Alexandre Bourgeot qui est le vétéran du groupe mais aussi dans sa première saison de Course UIM F1 H2O pour l’équipe Maverick.

Donc, une fois de plus, tous les regards seront tournés vers le jeune Alberto Comparato alors qu’il entame son 10e événement en carrière le samedi 16 juillet, cherchant à améliorer son record de finition de 50% et à éclairer l’eau pour le premier Grand Prix consécutif. dans la belle ville de San Nazarro, en Italie, sur le fleuve Pô.

Le 23/06/2022

Le 16/06/2022

Photo de Mâcon

Le 15/06/2022

Photo de Mâcon

Le 13/06/2022

Photos de Mâcon

Le 08/06/2022

Photos de Mâcon

Le 07/06/2022

Photos de Mâcon

Le 06/06/2022

Photos de Mâcon

Le 06/06/2022

(source Sami Seliö)

Sami Seliö a abandonné le GP de Mâcon suite à une panne de la partie électrique du moteur

Le 06/06/2022

(source powerboatracingworld-com)

En raison de la course se déroulant sur un tronçon étroit de la Saône, les officiels de course avaient décidé de choisir un «départ lancé» plutôt qu’un départ de ponton «moteur mort». Après deux tours, le drapeau vert est venu et Seliö s’est élancé au loin, faisant en sorte que l’eau claire devant lui compte vraiment en sa faveur.

Alors que la course atteignait le quinzième tour, Ferdinand Zandbergen de l’équipe Sharjah a été remorqué jusqu’au ponton avec des problèmes électriques. Plus tôt dans la journée, le coureur néerlandais était sorti pour tester son bateau de course BaBa lors des essais libres, après que l’équipe eut travaillé toute la nuit pour remplacer tous les composants électriques suite à son accident lors de la Q3 d’hier. Malheureusement, Zandbergen s’est écrasé cette fois sans boucler un tour. N’ayant pas le temps d’échanger les électriques avant le début du Grand Prix, il s’est aligné sur sa place de grille sans aucune chance réaliste de terminer la course complète de soixante tours.

Lorsque Zandbergen a parlé à PRW, il a dit :

Mon week-end a bien commencé et j’étais incroyablement heureux d’entrer en Q3, mais j’étais trop impatient et j’ai roulé sur une vague lors de mon premier tour. L’équipe a travaillé dur pendant la nuit sur mon bateau, ce dont je suis très reconnaissant, mais lors des essais libres, il m’est malheureusement arrivé la même chose à l’autre bout du parcours. Ce n’est pas la façon dont je voulais commencer ma première saison de F1, mais je le vois comme une leçon pour acquérir de l’expérience pour le reste de l’année.

Le Portugais Duarte Benavente est devenu la prochaine victime de la course lorsqu’il est sorti avec des problèmes mécaniques un tour plus tard.

Alors que la course commençait à se calmer, Seliö maintenait un écart de quatre secondes entre lui et Torrente jusqu’au trente-septième tour lorsque le Finlandais a ralenti avec un moteur raté.

Lorsqu’il a parlé à PRW, Seliö, profondément frustré, a déclaré:

Cela fait mal. C’est arrivé de manière totalement inattendue, une minute j’étais confortablement devant Torrente, la suivante mon moteur était tombé à quatre mille tours et il m’avait dépassé.

Tout au long de la course, je n’ai pas vraiment ressenti de pression et je pensais avoir tout sous contrôle. J’avais commencé à faire de bons chronos puis le stator s’est cassé. Il n’y avait aucun avertissement ou aucun signe indiquant que cela était sur le point d’échouer et même les nouveaux ne sont pas faillibles.

Le départ de Selio a vu Torrente prendre une avance qu’il n’a jamais semblé vouloir abandonner.

Le résultat a souligné leur statut de favoris écrasants pour un cinquième titre mondial par équipe et a suggéré que les deux coéquipiers pourraient continuer à se battre pour décider de la couronne individuelle des pilotes F1H2O de cette année.

Peter Morin de l’équipe China CTIC a pris la troisième place pour devenir le premier Français à décrocher un podium dans son Grand Prix à domicile. Salut son coéquipier Philippe Chiappe, l’un des trois seuls pilotes de l’histoire de F1H2O à avoir remporté un triplé de titres mondiaux, a été un autre à endurer la frustration ce jour-là alors qu’il s’effondrait sur le terrain avec une hélice cassée à seulement dix tours de la fin. Il revient rapidement au ponton où ses mécaniciens en installent un nouveau qui permet à Chiappe de repartir et de prendre la neuvième place. C’était la troisième hélice qui lui faisait défaut ce week-end.

La recrue finlandaise Alec Weckstrom a terminé quatrième à Macon devant le champion du monde en titre de F1H2O de la Suède, Jonas Andersson, la Norvégienne Marit Stromoy complétant le top six.

Stromoy a posté ce qui suit,

Pas ce dont je rêvais, mais pas trop mal non plus. Ce fut une course dure et longue de soixante tours dans des conditions difficiles. Moi et mon bateau avons reçu beaucoup de coups, mais nous sommes toujours en un seul morceau. De précieux points de championnat du monde ont cependant été collectés.

La prochaine étape du championnat du monde de F1H2O est San Nazzaro, en Italie, où des courses de Grand Prix consécutives se dérouleront sur le fleuve Pô les 16 et 17 juillet .

Cela a été un terrain de chasse heureux pour l’équipe Abu Dhabi, qui s’y est régulièrement entraînée et testée ces derniers temps sous la direction de la légende italienne des courses de bateaux à moteur et Team Manager, Guido Cappellini.

Al Qemzi y a remporté la victoire en septembre dernier et le pilote émirati très expérimenté, qui compte désormais trente-neuf podiums en carrière à son actif ainsi que huit victoires en Grand Prix, croit toujours passionnément qu’il peut décrocher un premier titre mondial de pilotes, vingt-deux ans après être entré dans l’arène F1H2O.

Il bénéficie d’un partenariat unique avec Torrente, et alors que l’Américain aimerait remporter la couronne mondiale pour la troisième fois, personne ne serait plus heureux si Al Qemzi venait enfin à remporter les honneurs, après cinq troisièmes places, et deux saisons de finalistes.

Le 05/06/2022

Photos de Mâcon

Le 05/06/2022

(source Bartek Marszalek)

Bartek Marszalek a commencé le GP de Mâcon à la 13e place et a terminé 8e

Le 05/06/2022

(source AbuDhabi Powerboat Team)

Shaun Torrente a remporté le GP de Mâcon devant son coéquipier Thani Al Qamzi

Le 05/06/2022

(source Marit Stromoy)

Marit Stromoy a terminé 6e de la course de Mâcon

Le 05/06/2022

(source Team China CTIC Shenzen)

Peter Morin a terminé 3e de la course de Mâcon

Alors qu’il était 6e, Philippe Chiappe a cassé une hélice à 15 tours de l’arrivée. Il a pu repartir et a finalement fini 9e

Le 05/06/2022

(source Ferdinand Zandbergen)

Lors de la Q3, Ferdinand Zandbergen a fait un tonneau et un 2e lors du warm up.

Il a pu partir en P6 pour la course mais après quelques tours, il est tombé en panne de moteur

Le 05/06/2022

Classement de la course de Mâcon

Le 04/06/2022

Photos de Mâcon

Le 04/06/2022

(source AbuDhabi Powerboat Team)

Shaun Torrente s’est qualifié 2e et Thani Qamzi 3e pour le GP de Mâcon

Le 04/06/2022

(source Bartek Marszalek)

Bartek Marszalek s’est qualifié en 13e position pour le GP de Mâcon

Le 04/06/2022

(source Marit Stromoy)

Marit Stromoy s’est qualifiée en 8e position pour le GP de Mâcon

Le 04/06/2022

(source Team China CTIC Shenzhen)

Peter Morin se qualifie en 4e position

Après 2 hélices cassées, Philippe Chiappe se qualifie en 9e position

Le 04/06/2022

(source f1h2o-com)

Résultat des qualifications

Le 04/06/2022

(source f1h2o-com)

Les qualifications officielles du Grand Prix de France d’aujourd’hui à Macon auront un nouveau format pour Q3.

Comme d’habitude, la pole position et les formations de départ seront déterminées par trois séances de qualification Q1, Q2 et Q3.

Le format Q1 et Q2 resteront les mêmes.

 Q1 une session de vingt minutes avec tous les bateaux autorisés à effectuer plusieurs tours avec les 12 plus rapides progressant en Q2.

Après 5 minutes de pause, les temps seront réinitialisés et les 12 bateaux restants effectueront alors une session de quinze minutes : à la fin de la session, les six bateaux les plus rapides passeront en Q3.

Le changement se fera en Q3 où les six premiers bateaux de Q2 au lieu de faire 2 tours un par un dans l’ordre inverse dicté par les temps fixés en Q2 courront tous ensemble pendant 10 minutes et l’ordre d’arrivée à la ligne d’arrivée décidera de leur départ postes.

Le 03/06/2022

Photos Mâcon

Le 03/06/2022

(source f1h2o-com)

Extra Free Practice

Le 03/06/2022

(source powerboatracingworld-com)

Thani Al Qemzi et Shaun Torrente de l’équipe d’Abu Dhabi ont une fois de plus un double triomphe en vue alors qu’ils se préparent à commencer la campagne du Championnat du Monde UIM F1H2O 2022 en France.

Le duo est arrivé dans l’ancienne ville de Mâcon Val de Saône avec confiance alors qu’il poursuit un cinquième titre mondial par équipe consécutif et cherche à récupérer la couronne des pilotes qui leur a terriblement échappé lors d’un point culminant dramatique au Portugal la saison dernière.Al Qemzi n’a manqué qu’un point dans sa candidature pour un premier titre de pilote individuel tandis qu’un moteur grillé lors des qualifications a mis fin aux espoirs de Torrente d’un troisième succès consécutif alors que le Suédois Jonas Andersson est sorti victorieux.Tout cela fait désormais partie de l’histoire, et le duo de l’équipe d’Abu Dhabi est déterminé à bien démarrer la nouvelle saison après plusieurs jours d’essais à San Nazzaro, en Italie, la semaine dernière, sous la direction du chef d’équipe et dix fois champion de F1H2O, Guido Cappellini. .Cela fait maintenant vingt-deux ans qu’Al Qemzi s’est lancé pour la première fois dans sa quête d’un titre mondial, et aucun pilote n’a travaillé plus dur ou ne s’est rapproché sans remporter le prix ultime.

Quand Al Qemzi a parlé à PRW lors du test, il a dit.

Nous nous sommes entraînés dur et nous nous sommes bien préparés. Nous avons de bons bateaux, et tout ce qui s’est passé l’année dernière est oublié. C’est une nouvelle saison, et je crois que je peux faire quelque chose cette fois. Je veux ramener le titre de pilote à Abu Dhabi.

S’associer à Torrente alors qu’il est devenu champion en 2019 et 2020 n’a fait que souligner sa confiance en lui, et l’Emirati tire sa force du lien qu’il a forgé avec l’Américain aux couleurs de l’équipe d’Abu Dhabi.

Shaun et moi sommes plus des frères que des coéquipiers. Nous travaillons très bien ensemble. Il est toujours prêt à offrir des conseils et du soutien. Nous avons une relation incroyablement bonne et nous croyons en l’autre.

Autant Torrente aimerait un troisième titre de champion pour lui-même, autant personne ne serait plus ravi si Al Qemzi parvenait à remporter son premier titre cette saison.

Suite à la session de test, Torrente a déclaré.

L’ambiance de l’équipe en ce moment est à l’excitation et nous sommes impatients de recommencer. Comme tout le monde dans le paddock, nous espérons tous que nous pourrons avoir un vrai championnat avec plusieurs courses, et en plus de tout cela, nous savourons l’opportunité de ramener à nouveau le championnat des pilotes, avec moi-même ou Thani.

La première action sur le circuit de Macon de 1500 mètres a lieu vendredi avec une séance d’essais libres supplémentaire à 16h00 (heure locale). Une deuxième séance d’essais le samedi matin est suivie des qualifications officielles à 15h00, avec la dernière séance d’essais le dimanche matin et le Grand Prix de France UIM F1H2O à 16h00.

Le 03/06/2022

(source f1h2o-com)

L’équipe américaine basée en Italie Gillman Racing annonce aujourd’hui l’ajout du vétéran UIM F1 H2O star Filip Roms à son alignement de pilotes pendant la campagne 2022.

Le joueur de 28 ans d’Espoo, en Finlande, entamera sa 10e saison au Championnat du monde UIM F1 H2O. Avant de rejoindre l’équipe Scott Gillman, Filip a passé les neuf dernières saisons avec son compatriote finlandais Sami Selio, faisant son entrée dans la série lors de la campagne 2012, terminant à la 12e place du classement général alors qu’il n’avait que 18 ans.

« Nous sommes ravis que Filip rejoigne notre équipe », a déclaré le quadruple champion du monde Gillman. « C’est maintenant un vrai pilote vétéran qui ne peut qu’aider notre jeune pilote Alec Weckstrom qui, je crois, a à la fois le pedigree et le talent pour progresser dans ce sport. Connaissant Filip comme moi, il peut apporter beaucoup à cette opération en 2022. »

Gillman a ajouté en riant : « Eh bien, maintenant avec deux pilotes finlandais dans l’équipe, je vais devoir être obligé d’aimer prendre beaucoup de saunas pour me détendre et regarder beaucoup de hockey sur glace si je veux faire partie de conversations avec mes pilotes quand ce n’est pas centré sur les courses de bateaux à moteur.

Filip, est célèbre pour quelques records sur la tournée UIM F1 H2O. Premièrement, il était le plus jeune pilote à rejoindre le circuit et à marquer des points à 18 ans. Il était également le plus jeune pilote à décrocher un podium parmi les trois premiers à l’âge de 21 ans.

La meilleure saison de Roms était de loin en 2016. Filip a terminé sixième du championnat, avec des moments forts cette année-là en duel contre l’éventuel double champion du monde Shaun Torrente au Grand Prix de France à Evian, repoussant le pilote de Floride pour terminer deuxième et deuxième. debout pour la victoire. 

Le vétéran finlandais a suivi cela deux courses plus tard, se qualifiant pour une solide deuxième place au Grand Prix de Chine à Harbin, pour s’écraser dans la course alors qu’il cherchait un autre podium.

Filip a commencé à courir en 2006 dans la classe SJ-15 en Finlande en remportant deux titres avant de passer aux plus grandes classes T-400 et F4-S avant d’obtenir sa grande percée dans la série F1 H2O.

Dans l’ensemble, au cours de ses neuf saisons précédentes, Filip a débuté dans 48 courses, avec deux podiums et trois top-5 ainsi que 22 top-10 et 95 points en carrière.

Il vient d’une famille de coureurs, son père ayant couru en F4 dans les années 1970, tandis que sa sœur a couru dans la catégorie GT 30. Filip a suivi une formation militaire et est un constructeur de maisons prospère lorsqu’il ne participe pas à la tournée.

Dans l’ensemble, la gamme Gillman Racing pour 2022 vient de se renforcer avec l’ajout du vétéran de 10 ans Filip Roms d’Espoo, en Finlande, qui commencera à profiter de la course après Macon.

Le 02/06/2022

Photos de Mâcon

Le 02/06/2022

(source Fédération Française Motonautique)

Le 02/06/2022

(source f1h2o-com)

Pour la deuxième année consécutive, F1H2O courra sur les rives du Pô, à « Monticelli d’Ongina », San Nazzaro dans la région d’Emilie-Romagne avec 2 Grands Prix du 15 au 17 de juillet.

L’année dernière, 18 pilotes de 10 pays ont participé au GP d’Europe, cette année, le champion en titre de Suède Jonas Andersson devra protéger son titre contre ses rivaux dans deux épreuves.

Le Grand Prix FIM de Regione Emilia Romagna débutera le vendredi 15 avec la Pole Position et le Grand Prix le samedi 16, tandis que le second, le Grand Prix FIM d’Italie se prononcera le dimanche 17 dans l’après-midi avec la Pole se déroulant le même jour le matin.

Ces événements sont le résultat de la collaboration entre la FIM – Federazione Italiana Motonautica – grâce au grand soutien apporté au projet par son président Vincenzo Iaconianni ainsi qu’à celui apporté par l’Associazione Motonautica San Nazzaro ASD.

« Nous sommes extrêmement heureux d’être de retour à San Nazzaro – a déclaré Lavinia Sanzovo Cavallero Sr. Vice-présidente de H2O Racing – Nous nous souvenons tous de l’immense foule de supporters enthousiastes de Powerboat sur les rives du Pô l’année dernière et il était donc naturel pour non seulement de revenir ici, mais de doubler la présence de F1H2O dans cet endroit si important pour le monde des bateaux à moteur.

Tout d’abord, je remercie profondément les Institutions et toutes les personnes qui nous aident à réaliser ces 2 Grands Prix : la FIM et son Président Vincenzo Iaconianni, le Président du Comité Olympique Italien Giovanni Malagò, le Président de la Région Emilie Romagne Stefano Bonaccini, le ministre italien des Transports Enrico Giovannini et la sous-secrétaire aux Sports Valentina Vezzali ».

Je tiens à féliciter, au nom de toute l’équipe F1H2O, Ezio Cremona et sa famille pour l’excellent travail qu’ils accomplissent dans l’organisation des événements et pour l’accueil chaleureux et l’hospitalité offerts à toutes les parties prenantes.

Rendez-vous en juillet en Italie pour ce qui promet d’être un super week-end.

Le 01/06/2022

Photos de Mâcon

Le 01/06/2022

(source Fédération Française Motonautique)

Le 01/06/2022

(source f1h2o-com)

Le Championnat du Monde UIM-F1H2O démarre la saison 2022 ce week-end (3-4 juin) lors du Grand Prix de France à Mâcon Val de Saône.

F1H2O revient en France après 3 ans quand en 2019 le Grand Prix de France a eu lieu à Evian pour la cinquième fois et après les courses précédentes à Chalon sur Soanne, Lyon, Paris, Vichy et La Rochelle. 

Le Grand Prix de France est le fruit des efforts et de la passion du Macon Motor Yacht Club avec son président Jean Vital Deguisne et du Maverick Racing Team avec le pilote F1H2O Cédric Deguisne qui souhaitaient amener le Grand Prix dans leur ville natale.

La majorité des équipes alignent les mêmes alignements de pilotes avec un groupe de jeunes pilotes à la recherche de leur place dans l’élite des courses sur circuit de formule.

Le nouveau champion du monde Jonas Andersson entamera la défense de son titre à Macon.

Le pilote de 48 ans de Frovi, en Suède, a été couronné champion du monde UIM F1H2O 2021 à Figueira Da Foz, au Portugal, en novembre dernier, lorsqu’il a gardé le meilleur de lui-même pour la dernière victoire consécutive des Grands Prix au Portugal en 72 heures.

Andersson a dominé les deux jours en remportant la paire de courses pour terminer avec 40 points de championnat, un de mieux que le pilote de l’équipe Abu Dhabi Thani Al Qemzi avec son coéquipier et double champion du monde Shaun Torrente prenant la troisième place du podium du championnat.

Les deux pilotes de l’équipe d’Abu Dhabi commenceront la saison avec impatience d’arracher le titre et de le ramener aux Émirats Arabes Unis.

L’équipe de Suède alignera, avec Andersson, le Finlandais Kalle Vippo, l’une des recrues de l’année 2021 qui a réalisé une belle performance lors de la dernière course au Portugal.

L’autre « roockie 2021 », Alec Weckstrom, 24 ans, qui a été l’une des stars de la dernière journée au Portugal avec son trophée de vice-champion à sa troisième épreuve seulement, confirme son alignement avec Gillman Racing Team.

Semi Selio de l’équipe de Sharjah, impatient de revenir à l’action après la collision au Grand Prix du Portugal qui a mis fin à son rêve d’un troisième titre mondial, poursuit également pour cette saison son partenariat avec le nouveau venu de l’année dernière, le Néerlandais Ferdinand Zandbergen.

La Norvégienne Marit Stromoy formera sa propre équipe aux côtés de son coéquipier polonais Bartek Marszalek.

Le triple champion Philippe Chiappe mène une formation inchangée chez China Team, Peter Morin cherchant à s’appuyer sur une solide première saison après sa quatrième place sur le podium du Championnat 2021.

Le line-up de F1 Atlantic verra Duarte Benavente partir seul comme la saison dernière, tandis que le jeune pilote italien Alberto Comparato vise un bon départ et pour répéter la belle performance en Pole Position qu’il a réalisée l’année dernière au Grand Prix d’Europe , en Italie, mais espérant meilleure fortune pendant la course. 

Last but not least Maverick Team avec le pilote local Cédric Deguisne et son coéquipier Alexandre Bourgeot ferme la ligne et ce sera à coup sûr l’attraction du week-end concentrant sur lui tout l’intérêt du public sur les berges qui sera à coup sûr soutenir l’équipe locale.

La première action sur le 1500 m. Le circuit de Macon se déroule le vendredi avec une séance d’essais libres supplémentaire à 16h00 [local]. Une deuxième séance d’essais le samedi matin est suivie des qualifications officielles à 15h00, avec la dernière séance d’essais le dimanche matin et le Grand Prix de France UIM F1H2O à 16h00 précédé comme d’habitude par Lap Parade.

La liste définitive des inscrits vendredi après l’inscription officielle des équipes.

Le 25/05/2022

(source Fabio Comparato)

Test avant Macon Pour Fabio Comparato

Le 22/05/2022

(source Dave Bush)

Tests pour l’équipe Sharjah

Le 19/05/2022

(source powerboatracingworld-com)

L’année dernière, dix-huit pilotes de dix pays ont pris part au Grand Prix d’Europe qui a été remporté par le pilote de l’équipe Abu Dhabi Thani Al Qemzi qui a également réalisé le tour le plus rapide du Grand Prix.

Plus tôt dans la journée, lors de la séance d’essais de l’équipe, il a parlé à PRW de la perspective de retourner à San Nazzaro

Je suis heureux que nous soyons de retour ici en juillet, l’année dernière j’ai raté la couronne d’un point. Il sera difficile de remporter les titres mondiaux par équipe, pilotes et pole position, mais c’est notre objectif. Nous sommes prêts à relever le défi.

L’événement de cette année est le résultat de la collaboration entre la Federazione Italiana Motonautica et le grand soutien apporté au projet par son président Vincenzo Iaconianni ainsi que celui apporté par l’ Associazione Motonautica San Nazzaro ASD.

Ezio Cremona, le président de l’Associazione Motonautica San Nazzaro a déclaré à PRW

Personnellement, et pour ma famille, c’est une fierté car cela récompense le travail entrepris et l’idée que l’on se fait de la course de bateaux à moteur. Nous nous retrouvons souvent à discuter de plusieurs sujets de ce sport parce que nous l’aimons et croyons qu’il peut donner plus à tout le monde… mais un travail différent doit être fait que les années précédentes et nous croyons qu’à notre petite manière… avec ce résultat… nous sommes capable d’aider ce sport

Il a poursuivi en disant

Ces derniers mois, nous avons eu de nombreux mots de soutien de la part de pilotes enthousiastes et d’équipes qui voulaient revenir. Nous savons que San Nazzaro ne sera pas un endroit comme les grandes villes du monde où ces courses ont eu lieu, mais il a un grand cœur et une passion que d’autres n’ont pas.

Lorsque le pilote F250 Alessandro Cremona a parlé à PRW, voici ce qu’il nous a dit

Nous sommes certainement incroyablement heureux d’avoir F1H2O de retour à l’ASD Associazione Motonautica San Nazzaro. L’année dernière, organiser la course pour nous (toute la famille Cremona) était un rêve devenu réalité. Avoir réussi et recevoir l’appréciation de toutes les équipes, du public et maintenant la demande de nous répéter cette année nous donne l’énergie de réessayer… Nous avons travaillé dur et apparemment, nous avons réussi… La F1 revient à San Nazzaro !

Crémone n’a pas tardé à accueillir les concurrents de l’OSY400

Nous essaierons immédiatement de créer un événement qui puisse satisfaire tout le monde. Le championnat du monde OSY400 sera certainement excitant et ajoutera une dynamique différente au week-end. D’un point de vue personnel, je suis ravi que notre académie C&B Racing Team compte quatre concurrents.

La dernière fois qu’il y a eu un championnat du monde OSY400, c’était en 2019 lors du Grand Prix de Suède Europcar à Mora, en Suède, remporté par le presque imbattable Rasmus Haugasmagi.Le coureur de Tartu en Estonie est champion du monde et d’Europe chaque année depuis 2014, quand il est titulaire, il a gagné.

Le Grand Prix F1H2O et les Championnats du monde OSY400 auront lieu les 16 et 17 juillet.

Le 18/05/2022

(source Powerboat Racing World)

Abu Dhabi Powerboat est en test à Motonautica San Nazzaro

Le 17/05/2022

(source F1H2OMacon Val de Saône)

Le 16/05/2022

(source Bartek Marszalek)

Bartek Marszalek était en tests de pré-saison à deux semaines du début du Championnat du Monde en France à Mâcon

Le 11/05/2022

(source powerboatracingworld-com)

Cédric Deguisne, habitant de Mâconnais, qui sur le week-end de course des 4 et 5 juin aura un double rôle : celui d’organisateur d’événements et de pilote avec Maverick F1 Racing a déclaré lors d’une conférence de presse tenue cette semaine face à la Saône .

Après les retraits de la Serbie et de la Russie du calendrier, suite au déclenchement du conflit en Ukraine, j’ai proposé Mâcon à l’ Union Internationale Motonautique (UIM) qui a donné son accord après une visite sur place.

Cet accord de l’UIM a été immédiatement validé par le Maire Jean-Patrick Courtois.

Nous ne pouvions vraiment pas rater une telle opportunité et je me souviens d’une phrase que feu Yves Deguisne m’a lancée lors d’une course sur la Saône à Mâcon en me disant : « ce plan d’eau mérite vraiment d’accueillir un jour une épreuve plus large ». Alors, aujourd’hui le vœu du père de Jean-Vital et grand-père de Cédric s’est réalisé.

Le président du Macon Motor Yacht Club, Jean Vital Deguisne, a déclaré

Il sera impressionnant de voir les containers et les tentes tous aux couleurs des neuf équipages de deux bateaux visibles le long du Quai des Marans. L’action sur l’eau en laissera plus d’un sans voix.

Après avoir effectué des essais face au port de plaisance de Mâcon, Cédric Deguisne a animé la présentation de la première manche du championnat du monde F1H2O de cette année le Grand Prix de France-Mâcon Val de Saône en présence d’une partie du comité d’organisation, aux côtés du maire Jean -Patrick Courtois et deux élus.

En tant que pilote, c’est excitant pour moi de courir dans ma ville natale devant mon public et j’ai hâte de leur montrer de près ce qu’est F1H2O . Je suis immensément fier d’être, avec ma famille et mon équipe, les organisateurs de cet événement et de donner à ma ville l’opportunité d’être incluse dans la même liste de lieux prestigieux partout dans le monde qui ont organisé des courses et d’offrir à les Mâconnais un événement spectaculaire.

Jean-Patrick Courtois a conclu en disant

Je veux que la Saône vive du bruit des moteurs tout le week-end. Il rappellera qu’il y a de la vie à Mâcon.

Le 05/04/2022

(source powerboatracingworld-com)

En mars 2019 , Sami Seliö a annoncé à l’ITB Berlin, le plus grand salon du tourisme au monde, que son équipe de course F1H2O concourrait sous les couleurs du troisième plus grand émirat des Émirats arabes unis, Sharjah.

Au cours du week-end, Seliö s’est entretenu avec PRW et a confirmé qu’un nouveau contrat « pluriannuel » avait été conclu avec Son Excellence Khalid bin Jassim Al Midfa, président du conseil d’administration, qui est récemment devenu vice-président de la Fédération des sports marins des Émirats arabes unis.

C’est un grand pas dans la bonne direction pour l’équipe et avoir le soutien du Sharjah International Marine Sport Club est une chose énorme pour moi. Sur le plan personnel, cela me permettra de poursuivre mon troisième titre de champion F1H2O car j’ai toujours la passion et la vitesse pour bien faire en F1.

Seliö est connu pour son rythme exceptionnel et ses prouesses en qualifications, ayant remporté treize Grands Prix et décroché trente-cinq podiums supplémentaires, dont une troisième place au Grand Prix d’Europe de l’année dernière à San Nazzaro, en Italie. Après s’être qualifié vingt-cinq fois en pole position, cela le place au troisième rang du livre des records de F1.

Suite à l’épidémie mondiale de COVID-19, plus de 90 % de la population des Émirats arabes unis a été entièrement vaccinée, et le travail a maintenant été approuvé par Son Altesse Cheikh Dr Sultan bin Muhammad Al Qasimi, membre du Conseil suprême, et le souverain. de l’Emirat de Sharjah pour construire cinq nouveaux centres de formation aux sports nautiques dans tout Sharjah.

Cela fournira une nouvelle base permanente pour l’équipe de course, ainsi que des installations pour enseigner la voile, l’aviron et les courses de bateaux à moteur juniors en utilisant la classe GT10 dont Seliö a été la force motrice derrière l’obtention de l’approbation internationale UIM.

Le double champion du monde F1H2O est le premier à admettre que cela a été très difficile, avec seulement trois Grands Prix F1H2O et six manches du Championnat du monde UIM F2 au cours des vingt-quatre derniers mois. Ayant obtenu les services mécaniques de Claudio Borra ainsi que plusieurs membres clés de l’équipe, le Finlandais sait maintenant que le côté terre de son entreprise de course est plus fort.

Quant à la composition des pilotes pour cette saison, Seliö est enfin en mesure de commencer à évaluer qui concourra sous les couleurs de Sharjah, y compris son fils Sisu qui a régulièrement participé aux événements RaceWKND . L’un de ces noms sur ce formulaire d’inscription sera Sami Seliö.

Je ne suis toujours pas le pilote le plus âgé en compétition en F1H2O, donc je n’ai pas encore de raison d’arrêter.

18/03/2022

(source f1h2o-com)

H2O Racing annonce que le championnat du monde UIM F1H2O, la série phare des courses internationales de bateaux à moteur sur circuit inshore monoplace, revient en France pour une manche de la saison 2022.

Le « Grand Prix UIM F1H2O de France – Mâcon Val de Saône » se déroulera du 3 au 5 juin dans l’ancienne ville de Mâcon – Val de Saône et le circuit se déroulera sur la Saône au centre de la ville.

Mâcon est la porte d’entrée sud de la région viticole de Bourgogne et la ville est mêlée de traditions historiques et d’une longue date de vins fins faisant l’histoire et une forte tradition dans les courses de bateaux à moteur depuis des décennies et étant une «pépinière» pour plusieurs générations de jeunes talents.

Le « Grand Prix de France- Mâcon Val de Saône » est organisé par le Macon Motor Yacht Club avec son président Jean Vital Deguisne et Maverick Racing avec le pilote F1H2O Cédric Deguisne sous le haut patronage de la Ville de Mâcon, avec le Maire Jean Patrick Courtois , le Conseil Général de Saône et Loire et le Conseil Général de l’Ain.

« Nous sommes très heureux d’être à Macon pour la première fois avec F1H2O – a déclaré Lavinia Sanzovo Cavallero, Senior Vice President H2O Racing – et je tiens à remercier profondément la famille Deguisne et tous les organisateurs et autorités de nous avoir offert cette possibilité.

Après les courses précédentes à Evian, Chalon sur Soanne, Lyon, Paris, Vichy et La Rochelle, c’est un plaisir pour F1H2O d’ajouter maintenant à notre Championnat un Grand Prix de plus en France, un pays qui a une tradition dans le powerbot depuis 1870 ».

« Je suis très fier d’être, avec ma famille et mon équipe, les organisateurs de cet événement – ​​a déclaré Cédric Deguisne – et de donner à ma ville l’opportunité de figurer dans la même liste de lieux prestigieux partout dans le monde et aussi de offrir aux habitants de ce lieu un événement spectaculaire.

En tant que pilote, c’est vraiment excitant pour moi de courir chez moi et devant mon public et j’ai hâte de leur montrer le F1H2O pour la première fois !

C’est sûr que nous ne serons pas dans le top 5 à l’issue de la course mais nous ferons de notre mieux pour être dans les 10 premières places pour la joie de notre public et de nos amis ».

A la tête de l’alignement des pilotes de 12 pays différents se trouve le Champion du Monde 2021 Jonas Andersson qui cherchera à défendre le titre mais à coup sûr l’attention du public se concentrera sur le « héros local » Cédric Deguisne.

Rendez-vous à Mâcon – Val de Saône !

Le 06/03/2022

(source Frode Sundsdal)

Le pilote polonais Bartek Marszalek, coéquipier de Marit Stromoy, aide les réfugiés ukrainiens victimes de la guerre arrivant dans son pays

Le 04/03/2022

(source powerboatracingworld-com)

Bonne nouvelle pour la F1. Mâcon Yacht Club et Maverick Racing accueilleront une manche du championnat du monde UIM F1 le premier week-end de juin.

Le promoteur UIM F1h2o n’a pas posté de nouvelles depuis le 8 février, mais Cédric Deguisne a contacté PRW ce matin :

Mon père, Jean-Vital Deguisne et moi-même, avec notre équipe, Maverick, ainsi que le Yacht Club Mâcon seront les hôtes de l’événement. Nous sommes super excités, et d’autres nouvelles suivront sous peu

Le 16/02/2022

(source Race Day Live)

Le Team Abu Dhabi est en essais cette semaine avec ses bateaux F1, F2 et F4

Le 14/02/2022

(source powerboatracingworld-com)

Ces dernières années, les investisseurs en crypto monnaies et en blockchain ont pris conscience des partenariats entre le sport et le monde des crypto monnaies. Le mois dernier, la Fantom Foundation, l’une des plates-formes de blockchain de couche 1 à la croissance la plus rapide, a annoncé son parrainage de la Scuderia Alpha Tauri F1. Grâce à ce parrainage, Fantom sera un sponsor important et visible des stars de la Scuderia Alpha Tauri, Pierre Gasly et Yuki Tsunoda.

Désormais, l’équipe de course F1H2O basée à Lyon Maverick Racing deviendra la première équipe de bateaux à moteur financée en Bitcoin. Ils ont annoncé un partenariat avec BITCOIN-LYON.FR , le principal courtier régional pour l’achat de Bitcoin, basé à Lyon et sa maison mère, Leonod, une agence de développement spécialisée dans la cryptographie et les technologies distribuées.

Alexis Boissonnet du Maverick Racing Team a déclaré

Grâce à ce partenariat, l’équipe bénéficiera des connaissances de Leonod en termes de blockchain et de crypto-monnaies afin d’être financée par des dons en Bitcoin par un système de crowdfunding mis en place par notre nouveau partenaire.

Ce partenariat devrait également permettre à Maverick Racing de pouvoir se faire connaître dans le monde des blockchains et des crypto monnaies grâce à l’important réseau de ses partenaires et ainsi pouvoir approcher des acteurs mondiaux du secteur à la recherche d’opportunités promotionnelles spectaculaires avec le F1H2O séries.

Les bénéfices de ce partenariat ne s’arrêtent pas là, puisque Maverick Racing continue de travailler à l’organisation des futurs Grands Prix de France F1H2O, qui pourraient également être en partie financés en crypto monnaies.

De plus, les fans de NFT (Non-Fungible Token) pourront dans quelques mois récupérer des NFT auprès de Maverick Racing sous forme de photo, de clip vidéo, ou d’accessoire unique ayant un certificat d’authenticité « scellé » dans la blockchain . Les NFT peuvent vraiment être n’importe quoi de numérique (comme des dessins et de la musique), mais une grande partie de l’excitation actuelle concerne l’utilisation de la technologie pour vendre de l’art numérique.

Maverick Racing est déjà présent sur tous les grands réseaux sociaux mais dispose également désormais de sa propre web TV sur la blockchain : MyTVChain.com .

Le 10/02/2022

(source Fabio Comparato)

Premiers essais pour la saison 2022 pour Fabio Comparato

Le 18/01/2022

(source powerboatracingworld-com)

Il vient d’être confirmé que la manche d’ouverture du Championnat du Monde UIM F1H2o 2022 a été reportée.

Il doit avoir lieu à Jeddah fin février ou début mars, nous comprenons maintenant qu’à la suite d’une longue réunion entre le promoteur du championnat H2o Racing et les organisateurs saoudiens, où ils ont examiné les modalités de transport des conteneurs, il a été décidé qu’en raison de trop d’incertitudes dans leur calendrier d’arrivée des expéditions, la seule ligne de conduite raisonnable était de reporter l’événement jusqu’en octobre.

Ils ont examiné la possibilité d’organiser l’événement après le Ramadan, qui commencera le 2 avril et durera jusqu’au 2 mai. Malheureusement, cela aurait signifié que la course aurait dû avoir lieu vers la mi-mai lorsque la température diurne serait avoir trop chaud pour concourir.

Nous comprenons que H2o Racing vérifie maintenant avec ses partenaires locaux pour trouver une date de course appropriée pour plus tard cette année.

Le 21/12/2021

Calendrier du championnat F1 2022

25/26 février Djeddah Arabie Saoudite

Ou

04/05 mars Djeddah Arabie Saoudite

21/22 mai Cagliari (Sardaigne) Italie

02/03 juillet San Nazzaro Italie

23/24 juillet Belgrade Serbie

Août à confirmer Portugal

01/02 octobre Shanghai Chine

08/09 octobre Hainan Chine

09/10 décembre à confirmer Moyen-Orient

Le 10/12/2021

Highlights du GP de Figueira da Foz et GP du Portugal

Le 29/11/2021

(source Antonio Boscolo Gioachina)

A 6 tours de la fin de la course, lors d’un redémarrage, Alberto Comparato a été impliqué dans un accident, ce qui a entraîné l’abandon du pilote

Le 29/11/2021

Photos de Figueira da Foz

Le 29/11/2021

(source powerboatracingworld-com)

Parti du fond de la grille serait le champion du monde en titre Shaun Torrente suite à un remplacement de moteur. Le pilote américain avait signé un bon temps en début de Q2, mais il avait déjà ressenti une vibration inquiétante dans le bateau.

Après s’être arrêté pour faire vérifier cela pour un éventuel problème d’hélice, il s’est remis en marche, seulement pour que le moteur explose quelques instants plus tard.

« C’est le premier échec que j’ai eu en trois ans », a déclaré Torrente alors que les mécaniciens de l’équipe d’Abu Dhabi procédaient au montage d’un nouveau moteur Mercury. « Ce n’est pas encore fini, je n’ai plus qu’à doubler quatorze bateaux.

Alors que la course commençait, Jonas Andersson a une fois de plus mis l’eau calme à profit en s’éloignant de la pole position. Sami Selio, qui avait débuté aux côtés d’Andersson, se retrouvait désormais aux côtés de son compatriote Alec Weckstrom de l’équipe Gillman Racing.Le jeune pilote finlandais avait déjà décroché sa première place dans le ‘Shoot-Out’ et avait déjà grimpé de deux places pour défier Selio. Le pilote de l’équipe Sharjah a rapidement montré son expérience et au troisième tour seulement, il avait déjà creusé un écart de près de la moitié de la ligne droite entre lui et Weckstrom.Pendant ce temps, Torrente se frayait un chemin à travers le champ encombré. « Le départ était fou », a-t-il déclaré. « Alors que je m’approchais du premier virage sorti de nulle part, Duarte Benavente est venu et j’étais convaincu qu’il allait finir par heurter le rivage rocheux, alors j’ai reculé en m’attendant à son impact, mais d’une manière ou d’une autre, il a réussi à les ignorer et à continuer. « 

Malheureusement, à ce stade, la journée de Ferdinand Zandbergen était terminée. Avant qu’il n’ait fait un seul tour, il savait qu’il était en difficulté car en descendant la ligne droite, son bateau a considérablement ralenti, et il est retourné aux stands avec une panne de moteur.

Le jeune pilote néerlandais était légèrement philosophique sur son premier week-end de course UIM F1H2O.

« Dans l’ensemble, cela s’est en fait mieux passé que ce à quoi je m’attendais », a-t-il déclaré. « Même si une panne moteur n’est pas ce dont j’avais besoin aujourd’hui, juste au moment où je commençais à prendre goût à ce niveau de compétition. Mon espoir est maintenant d’avoir l’opportunité de courir pour l’équipe Sharjah l’année prochaine et de représenter mon pays au plus haut niveau des courses de bateaux à moteur.’

Six tours plus tard, Roms retournait également aux stands de l’équipe de Sharjah avec une autre panne de moteur. Il avait pris un bon départ mais a ensuite été poussé très large contre le mur du quai. Il s’est ensuite retrouvé sur le terrain où il a lutté avec acharnement avec Alberto Comparato. « Je pouvais le fermer », a-t-il déclaré, « mais je n’avais pas la poussée finale dont j’avais besoin pour le dépasser, puis mon moteur a perdu de la puissance, et tout était fini pour moi », a déclaré Roms déçus.

Avec un peu plus de dix tours jusqu’au drapeau à damier, Marit Stromoy a heurté une vague scélérate et s’est lancée dans les airs. Le coureur norvégien n’a pas pu réagir et a lourdement chuté devant la tribune bondée. Heureusement, elle a pu se dégager de sa coque sinistrée et a été transportée d’urgence vers l’unité médicale en attente par l’équipe de sauvetage Osprey. A part quelques contusions, elle est indemne bien qu’un peu secouée par l’accident.

C’était fini en quelques secondes », a déclaré Stromoy. « Cette partie du parcours a été très difficile tout le week-end avec de nombreux pilotes qui ont pris l’air là-bas, juste par chance, j’ai dû aller plus loin.

J’étais très reconnaissant que l’airbag se soit déployé et la prochaine chose dont je me souviens a été de ramper dans le bateau de sauvetage. Stromoy est sans aucun doute l’une des coureuses les plus en forme sur le circuit UIM et cela a certainement montré qu’elle était capable de s’éloigner d’un tel impact avec rien de plus que de justes contusions de sa ceinture de sécurité.

Au redémarrage, Andersson a pris la première place tandis que quatre autres pilotes se sont précipités dans le virage quatre avec peu d’espace les séparant. Selio avait Weckstrom juste à l’intérieur et alors qu’ils approchaient de la bouée, Weckstrom a perdu le contrôle de son DAC et s’est écrasé à l’arrière de la coque BaBa de Selio.

Dans la confusion qui a suivi, Selio s’est retrouvé à l’envers et sa coque sinistrée a été heurtée par l’un des pilotes de l’équipe Maverick. Tentant d’éviter le crash, Comparato est alors entré en collision avec Duarte Benavente.

Sami était sorti indemne mais était extrêmement contrarié qu’il se soit vu voler une certaine deuxième place par une erreur de «rookie», une erreur avec laquelle les officiels de l’UIM puniraient Weckstrom en lui donnant un carton jaune.

« J’étais absolument sûr que j’aurais terminé deuxième aujourd’hui », a déclaré Selio. « Et maintenant, tout ce que j’ai à montrer, c’est un bateau endommagé et un autre moteur à réparer. Ce n’était pas ainsi que nous avions prévu de terminer la saison.

Avec tous les débris dans l’eau, l’équipe de sauvetage d’Osprey a travaillé aussi dur que possible pour dégager le parcours pour le redémarrage, mais le temps et les quarante tours ont manqué. Andersson a été déclaré vainqueur de la course et champion du monde pour la première fois dans sa quinzième année de course dans la série UIM F1H2O.

« Cela a été deux ans très frustrants d’attendre le rachat après avoir perdu le titre de champion en 2019 lorsque j’ai perdu même si j’étais à égalité de points avec Torrente », a déclaré le pilote de 47 ans de Frovi, en Suède.

« Je veux non seulement remercier mon équipe, mais aussi le soutien que j’ai reçu de chez moi qui m’a permis de rester sur la bonne voie cette année. Maintenant, c’est un sentiment incroyable et cela montre que tant que nous finissons, nous finirons vite.’

Déception cependant pour Thani Al Qemzi de l’équipe Abu Dhabi qui a perdu de devenir le premier pilote arabe à remporter la couronne F1H2O par un seul point. L’émirati avait fait une offre généralement forte pour grimper à cette deuxième place très importante qui aurait fait de lui le champion du monde, mais a finalement perdu en tant que « rookie » finlandais Alec Weckstrom a pris cette place.

Ce n’était pas que de mauvaises nouvelles pour eux, car l’équipe d’Abu Dhabi a remporté le championnat par équipe UIM F1H2O pour la quatrième année consécutive.

La 37e saison du Championnat du monde UIM F1 H2O s’est maintenant terminée avec un nouveau champion du monde et quatre nouveaux pilotes talentueux qui rendent l’avenir du sport prometteur pour la campagne 2022 tant attendue.

Le 28/11/2021

Classement du championnat du Monde 2021

Le 28/11/2021

(source AbuDhabi Powerboat Team)

Le Team Abu Dhabi termine champion du Monde pour la 4ème fois consécutive

Thani Al Qamzi termine 2ème à un point du suèdois Jonas Andersson

Shaun Torrente termine 3ème

Le 28/11/2021

(source Team China CTIC Shenzen)

Peter Morin termine 4ème de la dernière manche du championnat du Monde et finit également 4ème au championnat du Monde

Le 28/11/2021

(source F1H2O World Championship)

Le pilote suédois Jonas Andersson a décroché son premier titre de Champion du Monde

Le 28/11/2021

(source Alexandre Bourgeot)

Moteur cassé lors des essais qualificatifs, Alexandre Bourgeot ne prendra pas le départ de la course

Le 28/11/2021

Photos de Figueira da Foz

Le 28/11/2021

(source f1h2o-com)

FIGUEIRA DA FOZ, Portugal : pour la deuxième fois seulement de ses 15 années de tournée du Championnat du monde UIM F1H20, le pilote suédois Jonas Andersson a remporté les pole positions consécutives et dirigera le peloton de 15 pilotes de 10 pays différents pour le Grand Prix ​​du Portugal à 15h30 UTC sur le fleuve Mondego.

Le pilote de tête de l’équipe suédoise occupe actuellement la troisième place dans la lutte pour le championnat du monde avec 30 points avant la ronde finale, obtenant également une excellente pause, lorsque le leader des points Shaun Torrente a eu son moteur cassé trois tours dans la session « Q2 » et sera contraint de partir en bout de peloton alors qu’il tente désespérément d’avancer au départ des 40 tours du Grand Prix.

Pour Andersson, il est sur une séquence chaude qui remonte à décembre 2019 lorsqu’il a décroché la pole au Grand Prix de Sharjah pour remporter la course et terminer deuxième derrière Torrente au championnat à la fin de la journée malgré les deux niveaux de finition. en points.

« Je me sens bien avec cette configuration », a déclaré Jonas. « Nous avons travaillé dur toute la nuit de vendredi pour construire deux moteurs et maintenant nous sommes bien placés, mais nous aurons besoin d’un peu de chance en même temps pour remporter le championnat. »

Andersson a terminé cinquième lors de la séance de qualification « Q3 » Shootout, mettant le feu à l’eau et étant l’un des deux seuls pilotes à avoir réalisé un tour de moins de 39 secondes avec un tour de 38,680 et une vitesse de 164,74 km/h. 

Le deuxième partant sera le double champion du monde Sami Selio de l’équipe de Sharjah à la recherche de sa 26e pole de sa carrière qui n’aura manqué que d’un peu plus d’un dixième de seconde avec un 38.808 et toujours avec un mince espoir de remporter son troisième titre mondial à la traîne. le leader Torrente de 18 points avec 20 points à gagner en fin de journée.

Le départ troisième sera le Français Peter Morin de l’équipe CTIC Shenzen China qui sortira premier et effectuera un tour de 39,335 secondes sur le circuit de 1,77 km. Il est quatrième du championnat à 17 points de l’Américain.

Le quatrième du ponton de départ sera le rookie Alec Weckstrom de Gillman Racing alors que le jeune pilote finlandais a obtenu sa première place dans la « shootout » avec une vitesse de 161,96 km/h et un temps de 39,343.

Le jeune Italien Alberto Comparato, qui a décroché la première pole de la saison au Grand Prix d’Europe en Italie à la mi-septembre, partira cinquième après avoir réalisé un temps de 39.552. Il regarde à l’extérieur sans aucune chance de remporter un titre mondial cette année, mais a de nombreux fans sachant qu’il devrait avoir un bel avenir dans le sport.

Le pilote de l’équipe d’Abou Dhabi, Thani Al Qemzi, qui n’a que trois points au championnat derrière son coéquipier Torrente, a de grandes chances de devenir le 15e pilote différent à remporter un titre mondial aujourd’hui, s’il parvient à terminer devant et à avoir son coéquipier. rester derrière lui de plus de trois. Le temps de Thani était de 39,633 et une vitesse de 160,78 km/h.

Ainsi, avec le leader des points Torrente en difficulté et en partant de l’arrière, tout pourrait basculer avec six pilotes de six pays différents qui espèrent toujours l’or et un titre mondial aujourd’hui.

Le 27/11/2021

Photos de Figueira da Foz

Le 27/11/2021

(source powerboatracingworld-com)

C’était peut-être un « vendredi noir » dans le reste du monde, mais ici à Figueira Da Foz, sur la côte d’argent portugaise, c’était plutôt une journée « lettre rouge » pour le Suédois Jonas Andersson lorsqu’il a mené dès le début pour remporter la victoire à le Grand Prix de Figueira Da Foz.

Il a pris un départ parfait après avoir attendu ce qui lui a semblé une éternité pendant que l’équipe de sauvetage Osprey s’est battue pour empêcher les bouées de virage de se diriger vers l’océan Atlantique. Dire que les vents de travers rendaient la vie difficile était probablement l’euphémisme du week-end jusqu’à présent, mais à la manière de F1H2O, le spectacle doit continuer après que le vieil adage de « conduire dans les conditions » n’a jamais été aussi poignant.

Le retard était tel que Shaun Torrente a même contacté son radio Alessandro Cremona pour demander aux officiels de course de l’UIM s’ils pouvaient effectuer un autre tour de parade juste pour réchauffer les moteurs. Cette demande a apparemment été accueillie avec une réponse polie mais légèrement brutale.

« Je savais que quand j’ai demandé à Alex de parler à Louis, c’était comme l’envoyer dans la » fosse aux lions « , a plaisanté Torrente.

Avec le soleil descendant lentement vers l’horizon, le rugissement de quinze moteurs Mercury F1 démarrant a certainement attiré l’attention des mouettes alors que le peloton se dirigeait vers le premier virage. Il semblait qu’Andersson était déjà à mi-chemin de Lisbonne avant que tout le monde ait quitté le ponton de départ. Sami Selio était l’un de ces pilotes dont le moteur n’a pas démarré à la pression du bouton de démarrage, mais heureusement pour lui, les pilotes autour de lui ont maintenu leurs voies jusqu’au premier virage, de sorte que le coureur de l’équipe de Sharjah a réussi à regagner une partie du territoire qu’il a perdu.

Déjà devant lui se trouvait Torrente chargé de rattraper Andersson, Marit Stromoy et Peter Morin, bien que le pilote de l’équipe CTIC Shenzen China ait déjà commis une « infraction à la ligne de départ » et se soit finalement vu infliger une pénalité d’un tour. Pour Selio, la situation était sur le point d’empirer lorsque sa course a été interrompue après seulement sept tours lorsqu’un petit boulon maintenant la tringlerie d’accélérateur du moteur s’est cassé, le laissant coincé juste après la ligne d’arrivée. Bartek Marszalek était également de retour aux stands après avoir réalisé un tour solitaire.Au redémarrage, la situation était normale devant Andersson contrôlant le rythme alors que les pilotes restants se battaient pour survivre dans des conditions de plus en plus difficiles. Les vents de travers du milieu de l’après-midi atteignaient maintenant des vitesses de plus de vingt-cinq nœuds, obligeant parfois les pilotes à courir défensivement pendant plus de 45 minutes sur le Rio Mondego accidenté devant des milliers d’habitants qui s’étaient bien enveloppés pour regarder la course.Torrente subissait maintenant une pression croissante de Morin, il n’avait donc pas d’autre choix que de donner à Andersson le « dépêchez-vous » s’il voulait s’accrocher à la deuxième place. Le premier pilote Ferdinand Zandbergen a eu une belle bataille. Alors que sa course commençait, il avait essayé de rattraper Stromoy, mais alors qu’il s’approchait suffisamment pour bondir, les drapeaux jaunes sont arrivés et il a dû tenir sa position. Une fois la course reprise, la Norvégienne a utilisé son expérience pour mettre suffisamment de distance entre elle et le pilote de l’équipe Sharjah.

« Au cours des quinze derniers tours, j’ai eu des problèmes de visibilité », a déclaré Zandbergen. « L’eau salée rendait la visibilité difficile depuis l’écran du cockpit. »

Heureusement, il a pu continuer et franchir la ligne d’arrivée pour le plus grand bonheur de son équipe. Ses fiers parents regardaient depuis le rivage et Zandbergen a plaisanté en disant que le pouls de sa mère était probablement plus élevé que le régime de son moteur Mercury.

Stromoy s’était inquiété du choix de l’hélice, mais dès le début, elle n’avait pas besoin de s’inquiéter.

« Je ne me souviens pas avoir pris un aussi bon départ que ça », a-t-elle déclaré.

« C’était moi et Andersson devant, mais j’ai dû laisser de la place à Torrente et Selio au premier virage. » Après cela, elle avait maintenant Morin très grand dans ses miroirs pour lutter contre.

Le pilote français faisait certainement sentir sa présence au volant d’une coque Moore parfaitement adaptée aux conditions difficiles. Tour après tour, il a cherché des moyens de la dépasser et savait que sa meilleure opportunité se présenterait sur le côté droit et il ne lui a pas fallu longtemps pour se frayer un chemin. »La première fois qu’il a essayé ce mouvement, j’étais prêt pour lui », a déclaré Stromoy. «Ce ne sera qu’une question de temps avant qu’il ne me dépasse, car il avait la meilleure configuration. Aujourd’hui, j’avais besoin d’une coque un peu longue mais de quelques centimètres seulement.’

Les héros locaux Duarte Benavente et Alberto Comparato ont eu leur propre petite bataille. Le Portugais entamait son dix-neuvième Grand Prix dans son pays d’origine et avait besoin de toutes ses connaissances pour retenir le jeune Italien pour terminer dans le point.

« Ce sentiment me manquait », a déclaré Benavente, « Terminer une course de F1 dans les points dans mon pays d’origine est un délice absolu. »

Le Finlandais Alec Weckstrom au volant de l’équipe Gillman Racing était un autre pilote heureux de terminer dans les points. Il avait commencé à la queue du peloton à la quinzième place et a finalement terminé à la dixième place.

Ce sentiment chaleureux d’un travail bien fait a également été partagé par le vainqueur général Jonas Andersson. Mettre l’eau plate si chère à ceux qui partaient en pole position à un excellent usage était exactement ce qu’il a fait lorsque le feu de départ s’est éteint.

« Nous volions d’une manière très étrange », a déclaré le Suédois. « Les vents latéraux faisaient des ravages aujourd’hui, j’ai donc décidé de ralentir, mais Torrente a commencé à me pousser jusqu’à la broche finale, j’ai donc dû équilibrer la vitesse par rapport à la survie », a-t-il poursuivi. « La chose importante est que nous sommes toujours impliqués dans la chasse au championnat et tout se résume maintenant à dimanche après-midi. »

Shaun Torrente de l’équipe d’Abu Dhabi savait que la survie serait importante dans sa quête du troisième titre de pilote consécutif qui est maintenant à sa portée.

« Les conditions ont permis à tout le monde de conduire en toute sécurité aujourd’hui », a déclaré l’Américain. « Je n’ai jamais dépassé personne dans un bateau de F1, et je n’étais pas sur le point de mettre fin à cette statistique aujourd’hui. Je suis exactement là où je dois être en ce moment dans la chasse au titre.

Le pilote américain avait montré ces qualités de combattant qui l’ont amené au titre mondial en 2018 et 2019 en arrachant sa place dans le « Shoot-Out » à quelques secondes de la deuxième séance de qualification.

Voyons comment il se débrouille aujourd’hui lorsqu’ils se dirigeront vers la dernière séance de qualification UIM F1H2O plus tard dans la journée.

Le 27/11/2021

(source powerboatracingworld-com)

Peter Morin laisse parler le résultat ce matin, après une pénalité décevante d’un tour hier lors de la 2e manche du championnat du monde UIM F1h2o, il revient directement en haut du tableau.

Le 27/11/2021

(source f1h2o-com)

FIGUEIRA DA FOZ, Portugal : après avoir organisé une séance d’échauffement matinale sur la rivière Mandego qui n’a vu qu’une poignée de bateaux se diriger vers le circuit de course avec des vents de travers approchant les 25 nœuds et des rafales de vent, il a été déterminé que La séance de qualification officielle de cet après-midi pour déterminer le Grand Prix du Portugal de demain serait reportée à demain matin avant le départ dimanche à 15h30 UTC de la dernière manche du Championnat du monde UIM F1 H2O 2021 de motonautisme.

« Les conditions devraient rester telles que nous avons jugé dangereux d’organiser des qualifications officielles et de les reporter à demain matin », a déclaré le directeur de course de l’UIM, Luis Miguel Martins Ribeiro. 

« Nous commencerons l’horaire à 10h30 heure locale demain matin et conserverons l’horaire normal du Grand Prix après cette séance. Si toutefois, il est jugé que cela est toujours dangereux, nous utiliserons alors les points du championnat des pilotes pour déterminer la grille de départ du Grand Prix si cela est forcé. »

Le 20e Grand Prix du Portugal de demain marquera la troisième et dernière manche du Championnat du monde UIM F1 H20 2021 avec le double champion du monde en titre Shaun Torrente de l’équipe d’Abu Dhabi, devançant son coéquipier Thani Al Qemzi de seulement trois points avec un groupe de pilotes toujours avec un cri pour le titre. Restez à l’écoute.  

Le 26/11/2021

(source Filip Roms F1 Powerboat Official)

Filip Roms a terminé 12e à 4 tours du premier, il a eu un problème sur un cylindre

Le 26/11/2021

(source F1H2O World Championship)

Podium du GP de Figueira da Foz

Le 26/11/2021

(source Ferdinand Zandbergen)

Ferdinand Zandbergen a terminé 4e de sa première course de F1

Le 26/11/2021

Photos de Figueira da Foz

Le 25/11/2021

Résultat des qualifications de Figueira da Foz